Make your own free website on Tripod.com

Analyse d'ADN extraterrestre ? - Des cheveux extraterrestres...

Retour au dossier: Les plus grands scientifiques, les plus grands reporters vous en parlent librement

Retour au dossier: Les enlèvements extraterrestres - Un très lourd secret - Un sujet qui dérange

Analyse d’ADN extraterrestre ?

Des cheveux d’extraterrestres…

Les mitochondries, non pas un seul type d’ADN, comme pour un échantillon d’origine humaine, mais deux.

- Les photos d'analyses sont sur cette page plus bas -

L’expérience vécue par Peter Khoury fait partie des cas d'abductions extraterrestres (enlèvements extraterrestres) ; il a fait dans l’intimité de sa demeure une rencontre très particulière avec ce phénomène paranormal. Une affaire avec analyse d’ADN à l’appui, qui pourrait bien être l’une des toutes premières preuves irréfutables de la matérialité des créatures extraterrestres et des phénomènes OVNI.

On trouve, dans le numéro du printemps 1999 de la revue du CUFOS (association américaine ufologique), « International UFO Reporter », un article de l’ufologue australien Bill Chalker.

peter_bill.jpg
Peter Khoury et Bill Chalker

bill_chalker.jpg
Bill Chalker, ufologue

L'ufologue Bill Chalker est de formation scientifique et œuvre dans l'industrie chimique. Il est très connu en Australie et aux Etats-Unis car il a publié de nombreux articles dans le fameux trimestriel spécialisé américain IUR (International UFO Reporter). Il est aussi l'auteur d'un très bon livre sur les phénomènes ovnis et paranormaux rapportés en Australie et en Nouvelle-Zélande, The Oz Files, publié en 1996. Il est considéré comme l'ufologue australien le plus sérieux de son pays. Depuis 1988 il enquête avec des psychologues sur les témoignages de Ufo-abductions. En 1996 il a aidé feu le psychiatre américain John Mack dans ses recherches sur ce type d'incidents signalé par des Aborigènes.

 

Ce dernier relate dans cet article le cas de Peter Khoury, un Australien d’origine libanaise qui dit avoir vécu une surprenante aventure survenue le 23 juillet 1992 alors qu’il était âgé de 28 ans. Le 12 juillet 1988, cependant, il avait déjà vécu une première expérience du type « bedroom visitors » (visiteurs en chambre), ce qui l’avait amené à s’intéresser à l’ufologie. En juillet 1992, Khoury souffrait des séquelles d’une violente agression dont il avait été victime quelque temps auparavant ; il se remettait péniblement de coups reçus à la tête. Le matin du 23 juillet, une demi-heure après s’être endormi, Khoury sursauta et se redressa soudain. Il avait fermé à clé la porte de la maison et en dépit de cela il y avait deux femmes entièrement nues, agenouillées sur son lit : une blonde de très grande taille, qui « s’intéressait » à lui, et une brune au visage de type asiatique qui observait la scène sans intervenir ! Ces deux femmes avaient des yeux beaucoup plus grands que ceux d’un être humain.

Ces femelles semblaient humaines sur presque tous les aspects. Elles avaient des corps d’adultes bien proportionnés. L’une semblait quelque peu asiatique, avec des cheveux noirs qui lui arrivaient aux épaules et des yeux noirs. L’autre avait le style scandinave avec des yeux clairs ( NDT : Bluish ) et de longs cheveux blonds qui lui arrivaient au milieu du dos. Ces cheveux on attiré l’attention de
Peter Khoury. " Je n’ai jamais vu ce genre de chevelure. Ces cheveux étaient bouclés dans le genre de Farrah Fawcett mais à l’extrême… Cela avait vraiment une allure exotique. " dit-il à Chalker.

Mais Khoury eu l’impression que ces femmes n’étaient pas exactement humaines. Leur visage était étrange, attractif, mais ciselé avec des pommettes très hautes et des yeux deux à trois fois plus grand que la normale. Khoury fit plus particulièrement attention à la blonde. Il lui semblait que le visage était trop long. " Je n’ai jamais vu un humain ressembler à cela " disait-il. La blonde, qui était agenouillée sur le lit semblait être la responsable. Khoury pensait qu’elle communiquait par télépathie avec la femme aux cheveux noirs qui était assise avec ces jambes partiellement repliées sous elle. Il y avait quelque chose de raide, presque inexpressif dans l’expression des femmes pensait Khoury.

Stupéfié par la brutale apparition des femmes, Khoury n’avait que peu de temps pour se demander comment elles étaient arrivées jusque dans sa chambre avant que la femme blonde avança ses mains qu’elle mis autour de la tête de Peter pour attirer son visage vers sa poitrine. Il résista. Elle tira plus fort. Il maintenait sa résistance. " Elle était assez forte " dit-il à Chalker. " Elle me tira complètement et ma bouche se trouva quasiment sur son sein. Et je mordis. "
Khoury dit qu’il ne se rappelle pas pourquoi il mordit son sein, mais malgré qu’il senti un morceau de son sein se détacher dans ses dents elle ne cria pas. Mais " l’expression de son visage était du genre ‘ce n’est pas la façon de faire’. Dans un sens c’était choc ou confusion… Elle regarda l’asiatique…et me regarda ayant l’air de dire que ce n’était pas la façon dont les

choses devraient se passer. " Vous l’avez fait de travers. " Involontairement, Khoury avala le petit fragment dans sa bouche et resta coincé dans sa gorge. Il fut alors pris d’une quinte de toux et brusquement les deux femmes disparurent.
Une fois qu’il réalisa que les deux femmes étaient parties, il essaya de libérer sa gorge en buvant de l’eau. Cela n’y fit rien. Il eu un soudain besoin d’aller aux toilettes. Il remarqua que son pénis était très douloureux. Debout dans les toilettes, il retira le prépuce et trouva deux cheveux blonds enroulés de façon serrés autour du gland. Il se débattit pour retirer les cheveux car la douleur devenait une sensation de brûlure intense. Finalement il réussi à retirer les deux cheveux et les plaça immédiatement dans un sac en plastique scellé.
" La raison pour laquelle j’ai fait cela est parce que je savais qu’il n’y avait aucune façon pour que des cheveux de cette taille et enroulé de cette façon se trouvaient là. Pensant à ces femmes, la chose dans ma gorge, les cheveux, je me suis dit que quelque chose de bizarre venait de se passer. "
Khoury résolu de garder les cheveux au cas où ils pourraient l’éclairer sur son expérience. La chose restée dans la gorge de Khoury y resta pendant trois jours. Il toussa constamment. Il essaya de libérer sa gorge avec de l’eau, du pain, tout ce à quoi il pouvait penser, mais rien n’aida. Au ttroisième jour la sensation dans sa gorge disparu.

Il ne voulu pas expliquer à sa femme pourquoi il s’est mis à tousser, mais deux semaines après il décida de tout raconter à sa femme. " J’étais choqué. " dit-il à Chalker. " Elle l’accepta beaucoup mieux que moi même. "
Les cheveux soigneusement mis de côté depuis cette rencontre furent le sujet de la première étude scientifique rendue publique de l’ADN d’un prélèvement probablement fait durant une abduction.

L’ANALYSE ADN

Chalker confia le cheveu pour analyse à l’APEG (Anomaly Physical Evidence Group), ce groupe étant constitué de scientifiques australiens intéressés par la recherche ufologique. En avril 1999, l’APEG effectua une analyse ADN du cheveu présumé appartenir à l’intruse blonde. Cette analyse, qui a porté sur les mitochondries, a été effectuée par un procédé appelé PCR (Polymerase Chain Reaction). Les résultats ont été publiés dans le numéro du printemps 1999 de la revue du CUFOS, et ils ont été rappelés dans le numéro de l’automne 2004 de la même revue. En outre, Bill Chalker a publié, en 2005, un livre sur cette affaire : « Hair of the Alien » (Paraview Pocket Books). La traduction française du sous-titre du livre est : « L’ADN et autres preuves judiciaires des enlèvements extraterrestres ».

L'échantillon de cheveux grossi montre une transparence optique et une mosaîque prononcée de la structure de cheveux irréguliers. Les cercles de lumière sont des réflexions.
La photo est prise de la vidéo faite par Bill Chalker/APEG.

zacvr7.jpg

Source de l'image:

===

Séquence ADN mitochondriale de la chevulure de la femme blonde.

analisidnatk5.gif

 Source de l'image:

===

adn.jpg

Même si Chalker reste prudent dans ses conclusions, il précise qu’on a trouvé dans les mitochondries, non pas un seul type d’ADN, comme pour un échantillon d’origine humaine, mais deux. Bill Chalker note que l’analyse ADN effectuée a fourni un « extraordinaire niveau de certitude sur la réalité de la rencontre de juillet 1992 ». Sans cette analyse, il aurait été facile pour les spécialistes du dénigrement d’expliquer le cas par la prise de médicaments, et donc d’imputer l’aventure de Khoury à un effet secondaire du traitement consécutif à la blessure reçue à la tête. Avec le cas Khoury, exit donc les explications psychologiques, puisqu’un élément matériel est là pour prouver que la rencontre mystérieuse était bien réelle.

 

Pour comparer, des échantillons des cheveux de Peter Khoury ont également été prélevé ainsi que des cheveux de sa femme Vivian. L’ADN fut retiré des cheveux de Peter mais aucun ne pu être obtenu des cheveux de Vivian probablement à cause des traitements chimiques.
Après une étude approfondie, les scientifiques de l’Anomaly Physical Evidence Group arrivèrent la une conclusion surprenante. Le cheveux blond fin, qui semblait provenir d’une femme de type caucasien au teint clair, ne pouvait pas provenir d’un humain normal de ce type racial. Au lieu de cela, bien que humain, le cheveux montra cinq marqueurs d’ADN distincts qui sont caractéristiques d’un rare sous groupe du type mongoloïde chinois.

Une étude détaillée de la littérature sur les variations de l’ADN mitochondrial, comprenant des centaines de milliers d’échantillons ne montra que 4 autres personnes montrant les 5 marqueurs distinctifs du cheveux blond.
Les quatre étaient chinois avec des cheveux noirs.
L’ADN mitochondrial est transmis uniquement de la mère à l’enfant et offre donc un moyen de tracer les ancêtres maternels.

Les observations suggèrent que les quatre sujet chinois ont un ancêtre commun avec la femme blonde. Mais il n’y a pas d’explication simple pour expliquer cela.
Tester l’ADN nucléaire, s’il peut être récupéré des cheveux blonds, serait beaucoup plus compliqué et coûteux à faire que les tests effectués jusqu’à présent, mais pourraient montrer

que la lignée paternelle serait encore plus étrange que celle de la mère. Mais cette étude doit attendre que des financements puissent être trouvés. Jusqu’à présent les membres de l’Anomaly Physical Evidence Group ont financé les études eux-mêmes.
Sans les cheveux, l’histoire racontée par khoury serait une histoire de plus parmi la suite sans fin des histoires tordues mais invérifiables d’abductions. Les cheveux changent de tout au tout. Ils existent indéniablement et les tests médico-légaux montrent qu’ils sont anormaux.
Il est probable qu’aucune personne avec des cheveux blonds et une correspondance exacte avec l’ADN des cheveux prélevés par Khoury pourraient être trouvé dans Sydney, sur le continent ou probablement dans le monde. Qui était alors l’être dont le cheveux s’est mystérieusement enroulé autour du pénis de Khoury ?

" Sommes nous face à des ‘humains’ d’ailleurs, ceux avec de l’ADN humain, mais très rare et quelque peu anormaux ? ", demande Bill Chalker."
Ce cas soulève toutes sortes de questions telles que l’origine extra-terrestre de l’homme ( NDT : human ‘pansperimia’ ) théorie selon laquelle les humains auraient migré sur la terre dans le passé d’une origine indéterminée de la galaxie, expliquant peut-être la brusque apparition de l’homo sapiens sapiens moderne, une espèces qui ne descend pas directement de leur prédécesseurs immédiats, les Neandertal. "
" Aussi, étant donné la connexion mongoloïde asiatique, nous avons examiné le problème rare d’asiatique à l’aspect Européen du passé. " dit Chalker. " La saga ‘controversiale’ des momies du Takla-Makan ( une région désertique à l’ouest de la Chine ) tourne l’histoire d’origine de la Chine sur sa tête ( ?? ). Ces momies inclus des personnes qui sont relativement grandes ( 6 pieds = environs 2 m ) et certaines sont blondes.
Je ne suggère pas de connexion ici, mais vous pouvez comprendre que cette enquête ouvre la voie à de nombreuses possibilités sur la nature biologique de certains êtres impliqués dans les cas d’abduction. "

Articles synthétisés par OVNI007.COM d’après les sources :

http://www.mondeinconnu.com/dossiers/archive/ufologie-ovni-extraterrestres/ovni-le-cas-kourhy/

http://www.ldln.net

http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/articles.php?lng=fr&pg=164

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread331025/pg1