Make your own free website on Tripod.com
Interview de Budd Hopkins avec le Docteur Monika Maintz en octobre 2005

Interview de Budd Hopkins avec le Docteur Monika Maintz en octobre 2005

 

Budd Hopkins, le célèbre auteur, artiste et pionnier de la recherche
ufologique aux USA déclarait, au cours d'une conférence de presse
officielle, lors des premières Rencontres Ufologiques à
Châlons-en-Champagne, avoir des nouveautés dans le cadre des enlèvements par
extraterrestres (Abductions). Lui-même a écrit quatre livres en 24 ans à ce
sujet et en prépare un cinquième. Trois de ses ouvrages ont été traduits en
langue allemande. Le Dr Monika Maintz, de l'observatoire de Heidelberg a eu,
durant cette conférence, l'occasion de discuter avec Budd Hopkins.

L'interview

Monika Maintz: Bonjour Mr Hopkins et merci de nous accorder du
temps pour cette interview.
J'aimerais tout d'abord revenir sur votre nouveau livre. Durant la
conférence, vous disiez que chacune des parutions de vos ouvrages a dévoilé
des nouveautés au sujet des abductions. Est-ce le cas cette fois-ci encore?

Budd Hopkins: Avant tout, merci à vous pour cet entretien. Le
fait est que, dans mes quatre ouvrages, tout ce dont j'ai eu connaissance
n'a pas encore été entièrementr rapporté. Le cinquième livre, apportera
quelques nouveautés sur les implants trouvés sur des personnes ayant subit
des enlèvements. Malheureusement, je n'ai pas encore trouvé d'éditeur
allemand, mais je suis sûr d'en trouver un bientôt.

Monika Maintz: Monsieur Hopkins, vous avez examiné plus de 700
cas de kidnappés par des OVNIs. Y avait-il parmis ce nombre énorme, des cas
plus particuliers que d'autres?

Budd Hopkins: Oui, il y a en eu un certain nombre. Toutefois,
il y en a tellement eu que je ne peux tous les énumérer. Ce que je trouve
intéressant et digne d'être mentionné, ce sont les classes professionnelles
auxquelles appartiennent les personnes qui ont été kidnappées par des UFOs.
Par exemple, j'ai très longtemps travaillé en collaboration avec un
scientifique de la NASA victime d'enlévements. Une autre fois, je me suis
retrouvé devant huit psychologues très déçus de ne pouvoir trouver de
solution à leurs expériences. Ils ne pouvaient simplement pas s'expliquer le
fait d'avoir été kidnappés. Il est important de mentionner lors de l'étude
de ces cas d'enlèvements qu'il y a en réalité deux catégories d'enlevés. La
première catégorie, et la plus fréquente, fait sourire la société. Les
évènements sont relatés par des personnes considérées dans la société comme
douteuses, contestables. La deuxième catégorie est à peine mentionnée dans
la société, car celle-ci vient de personnes crédibles comme des
scientifiques. Il est plus facile de traiter un clochard de menteur que de
mettre en doute la parole d'un chercheur renommé.

M. Maintz: N'y a-t-il donc pas de cas particulier sortant des
normes après toutes ces années de recherches?

Budd Hopkins: Laissez moi réfléchir. Il y a bien sur un cas
très intéressant qui s'est déroulé en 1989, une jeune femme de New-York qui
a été kidnappée. Jusqu'à aujourd'hui, le seul cas a avoir été confirmé par
des témoins. et pas seulement confirmé par de simples personnes, mais
également par un groupe de personnes très spécial. Des diplomates des
Nations Unies se déplacant avec leur voiture du bâtiment des NU vers
Manhattan, virent, vers 3h du matin, des lumières étranges dans le ciel qui
s'approchaient de plus en plus.. Le moteur et l'électronique totale de la
voiture ont été tout à coup coupés, comme pour les autres voitures se
trouvant dans les environs. Les occupants de la voiture ont alors vu une
femme accompagnée de trois aliens "voler" vers ces lumières. Cet événement a
également été observé par d'autres personnes se trouvant sur des ponts et
dans des rues plus éloignés. Le rapport fait séparément par tous les témoins
a relaté la même expérience. Etant donné que des diplomates ont également
été témoins de ce kidnapping, ce cas a quelque chose de tout à fait
particulier. Il est le seul cas à avoir été confirmé par des personnes
politiquement actives.

M. Maintz: D'après la dernière enquête du SciFi Channels,en
décembre 2004, 54% la population américaine est convaincue que les
extraterrestres sont déjà venus sur Terre. Si on compare ce nombre à
l'Europe, on constate que celui-ci est de loin plus haut en Amérique. A
votre avis, d'où cela vient-il?

Budd Hopkins: A mon avis, on accorde plus d'attention à ce
sujet en Amérique qu'en Europe, en Amérique, on en parle beaucoup plus
également. Certes, j'ai travaillé sur quelques cas européens, mais la
plupart des cas viennent des USA. Cela ne signifie pas pour autant qu'il ne
se passe rien ici. Si on compare les chiffres de mauuvais traitements sur
les enfants entre les USA et l'Arabie Saoudite, ceux des USA seront plus
élevés, ce qui ne veux pas dire, à mon avis, pour autant qu'il y en a pas en
Arabie Saoudite .


M. Maintz: Cependant, il y a aussi des rapports de rapt en
Europe. Y-a-t-il des différences par rapport aux cas des USA ?

Budd Hopkins: J'ai étudié des cas du monde entier, pas
seulement en Europe et aux USA. Les expériences se ressemblent beaucoup dans
leur structure, cela ne joue aucun rôle que les cas se déroulent dans un
pays africain ou aux USA. Il y a une seule différence , celle de la foi des
sociétés respectives. Les croyances sont différentes en Israel , en Afrique
et les personnes concernées interprètent ce qui leur est arrivé de
différentes manières. Il y a eu un cas tout à fait intéressant au
Zimbabwe.Un témoin a décrit de quelle manière un astronef a atterri, que des
petites créatures grises en sortirent et qu'ils gelèrent un homme avec une
sorte de rayon. Lorsqu'on a demandé au témoin ce qu'il croyait avoir vu, il
a répondu que c'étaient les fantômes de ses ancêtres. Quand on lui demanda
d'expliquer pourquoi ses ancêtres ont la peau grise, contrairement à lui,
dont la couleur de peau est noire, il répondit qu'il ne pouvait pas vraiment
l'expliquer, si ce n'est que la couleur de la peau a du se modifier à
travers le temps.


M. Maintz: Une petite question à ce sujet: d'où tenez-vous ces
informations d'enlèvement au Zimbabwe ?


Budd Hopkins: Je voyage beaucoup et rencontre beaucoup de
monde. J'ai participé à une conférence à Istanbul où une femme décrivait ce
cas. J'ai ensuite essayé de prendre contact, par email, avec des témoins.
Certains ont répondu, j'ai eu ainsi des informations de première main.

M. Maintz: Un de vos secteurs de recherche est celui des
implants. Pour nos lecteurs qui ne savent pas de quoi il s'agit, je
voudrais brièvement faire remarquer qu'il y a une théorie prétendant que les
extraterrestre implantent sur des personnes un type d'émetteur ou de
micro-chip afin de pouvoir les surveiller et les étudier.
Monsieur Hopkins, comment on doit se figurer un tel implant ?

Budd Hopkins: Pour moi, la recherche au sujet de la théorie
sur les implants est très intéressante. Si nous avons des radiographies de
personnes portant tel un objet en soi, on a déjà répondu à la question sur
les preuves.

M. Maintz: Ainsi, vous avez déjà ce genre de radiographies?

Budd Hopkins:Oui, nous avons ce genre radiographies sur
lesquelles on peut discerner de petits implants dans les cerveaux
d'individus. J'ai des radiographies d'un cas montrant un même objet, pris de
trois positions différentes. Les implants sont de petits objets métalliques
qu'on trouve très souvent dans la tête des personnes kidnappées. Malheureusement, nous ne connaissons pas encore la fonction de ces implants. De même, nous ne savons pas non plus encore comment ceux-ci fonctionnent. Parfois, ce ne sont pas des objets métalliques, mais on peut les remarquer, puisque des rayons s'en libèrent. Mais on ne connaît pas non
plus leur mode de fonctionnement ou à quoi ils servent.

M. Maintz: Pour terminer venons-en à ces rumeurs très
répandues dans le milieu ufologique. Il est souvent rapporté que les
gouvernements sont en contact avec des formes de vie extraterrestres et le
cacheraient. Qu'en est-il à votre avis?

Budd Hopkins: La question importante est de savoir si les
gouvernements savent que quelque chose se passe. Je suis convaincu qu'ils
sont au courant. Mais une telle théorie est vraiment difficile à prouver. Je
ne peux moi-même rien prouver. La deuxième partie importante de la question
est de savoir si les gouvernements ont affaire aux extraterrestres et s'ils
ont un type de communication avec eux. Même avec la meilleure volonté, je ne
peux répondre à cette question, mais à mon avis, cette possibilité pourrait
s'avérer vraie. Si on considère que beaucoup d'enquêtes, de rapports et
également de dépositions de témoins, sont modifiés ou interdits
postérieurement par des militaires ou des organismes gouvernementaux, il
semble que quelque chose soit exact à cette théorie.


M. Maintz:.Mr Hopkins, je vous remercie de tout coeur pour
cette conversation.

Un article de Jürgen Bayer

 

===


L'auteur mondialement connu, Budd Hopkins, se décrit lui-même en tant
qu'artiste et pionnier dans la recherche sur les enlèvements
extraterrestres. Pendant les premières rencontres ufologiques européennes à
Chalons en Champagne (France), il a annoncé durant la conférence de presse
officielle qu'il y a du nouveau au sujet de la théorie sur les implants et
sur les créatures hybrides, mais c'est seulement samedi qu'il donna plus de
détails lors de son exposé.
D'après l'avis de beaucoup de connaisseurs, les Hommes sont kidnappés depuis
une longue période par des créatures extraterrestres. En ce qui concerne
cette théorie, il ne s'agit pas d'un scénario sorti tout droit de la série
"Taken" de Steven Spielberg, mais d'une véritable théorie avec des indices
forts.
La nature de ces enlèvements n'est pas encore connue. Toutefois, plusieurs
éventualités sont supposées.


Budd Hopkins, qui s'intéresse au phénomène OVNI depuis 1964, a commencé son
étude sur les enlèvements en 1975 avec un cas spectaculaire qui s'est
déroulé dans la partie nord du Hudson Park de New York. Après plus de 30 ans
de recherches Budd Hopkins est de l'avis que ces enlèvements n'ont lieu
que dans un but d'expériences génétiques. Des soit disant créatures
hybrides - croisement entre Alien et l'Homme - sont l'objectif de ces
expériences. Ces créatures hybrides représentent, d'après Budd Hopkins, une
nouvelle espèce, par laquelle les défauts corporels des aliens, comme les
défauts corporels des humains, seraient compensés. Budd Hopkins est certain
qu'il ne peut en être autrement, car pourquoi ce genre d'expériences
seraient-elles menées durant des générations. Le but final de la création
de cette espèce reste inconnu, Budd Hopkins ne peut y répondre non plus.

Budd Hopkins n'a pas seulement étudié les cas d'enlèvements, mais s'est
également spécialisé au sujet des implants. Des petits chips métalliques, la plupart du temps ronds, sont d'après lui, implantés dans la tête des
humains, afin de pouvoir les surveiller. Dans une interview, Budd Hopkins
affirmera détenir des radiographies montrant ces implants dans la tête de
personnes. Tous les implants ne sont pas métalliques, mais on peut les
reconnaître aux rayons qu'ils diffusent. Tel que Budd Hopkins le décrit, ces
cas ne sont pas rares. Les rayons émanant de ces implants sont faibles,
soit, mais mesurables.

En 1989, il a créé l'organisation „Intruders Foundation“, qu'il dirige
encore actuellement. le but de cette organisation est la recherche sur le
phénomène OVNI ainsi que la recherche sur les enlèvements.
Le siège principal se trouve à New-York et cette organisation renommée
américaine a déjà découvert de nombreux cas.

Budd Hopkins a consacré 4 de ses livres aux enlèvements extraterrestres. En 1981 est parut son livre « Missing Time » traitant du phénomène des enlèvements par une intelligence extraterrestre, ainsi que „Intruders“ et Witnessed“.
Son dernier ouvrage n'est pas encore publié mais Hopkins promet que ce livre
dévoilant des détails sur la théorie des implants et des créatures hybrides
sera également publié en Allemagne.

http://insolite.easyforum.fr/abduction-f4/interview-de-budd-hopkins-t41.htm