Make your own free website on Tripod.com

Le calendrier de Thiahuanaco, un calendrier d'Ailleurs !

Retour à L'accueil

Retour aux dossiers de Thiahuanaco



PREUVE QUE DES EXTRATERRESTRES SONT DEJA
VENUS SUR TERRE:

Des gens d'Ailleurs à quatre doigts
provenant peut-être même de Vénus, nous ont laissé le calendrier de leur planète en souvenir de leur passage sur notre planète.
LA PREUVE: C'est le calendrier qu'ils nous ont légué de leur planète.


Le calendrier indique deux cent quatre-vingt-dix jours par an, vingt-quatre jours par mois, trente heures par jour.
Dix-neuf éclipses solaires par mois ou peut-être le calendrier de Vénus avec une autre interprétation du calendrier (voyez pour la piste vénusienne les explications d'Alexandre Kazantsev dans ce dossier).
Calendrier accompagné de gravure de gens à quatre doigts.
Si c'est pas une preuve extraterrestre ça !
Pour plus d'info sur ces gens à quatre doigts, voyez aussi:

ICI - Tout sur Vira Cocha


Voyez le détail du calendrier:

"Si vous croyez que j’entraîne trop loin votre imagination, voilà les résultats d’une recherche que j’ai vérifiés moi-même. En 1962, les anthropologues Gilbey et Lubran effectuèrent une analyse sanguine sur les cinq momies royales incas conservées au British Museum. La momie n°3 avait les groupes sanguins C, E avec C et absence de D, ce qui, selon le Royal Anthropological Institute, est « un cas presque sans parallèle dans le monde ».

La porte du Soleil à Thiahuanaco montre un calendrier avec d’étranges créatures à quatre doigts. Le calendrier indique deux cent quatre-vingt-dix jours par an, vingt-quatre jours par mois, trente heures par jour. Et d’après le professeur Posnansky et le Docteur Kiss, dix-neuf éclipses solaires sont indiquées comme s’étant régulièrement produites chaque mois. Quelle folle énigme ! Ces êtres à quatre doigts apportèrent-ils ce calendrier d’une autre planète ? S’il en est ainsi, on peut comprendre pourquoi les momies royales incas ont des groupes sanguins si extraordinaires.

Tout aussi étrange est la présence de statues de figures à six doigts sur le plateau de Marcahuasi et dans la vallée du Casma au pérou. Les fameux dessins de Nazca montrent également une main à six doigts. Dans les monts Mann, en Australie centrale, on rencontre des mains similaires à six doigts, tracées sur la roche. Pourquoi quatre ou six doigts et pas cinq ?"

 

Source : Livre des anciens astronautes de Jacques Bergier et Georges H.Gallet – 1977.

===============

"Kazantsev relate un fait qui donne à réfléchir. Deux journaux soviétiques, la Pravda et les Izvestia, ont publié un article émanant de l'Académie des Sciences d'U.R.S.S., signé par V. Kotelvihov et le Pr. I. Chklovski. D'après ces savants, on s'est aperçu que le temps de rotation de Vénus sur son axe est de onze jours terrestres, si l'axe de la planète n'est pas incliné par rapport au plan de son orbite. Si l'on accepte les conclusions d'un chercheur américain, Cooper, sur l'inclinaison de l'axe de Vénus, écrit Kazantsev, sa période de rotation doit être légèrement supérieure à neuf jours terrestres. Par conséquent, une année vénusienne comprendrait vingt-quatre jours vénusiens ! Kazantsev fait observer que chaque mois du calendrier de Tiahuanaco est divisé en vingt quatre jours. Est on en droit de penser, demande-t-il, que chaque petit cycle de Tiahuanaco représente un mois ?
Il est fort possible qu'il s'agisse non pas d'un mois, mais d'une année ! Y a-t-il quelque difficulté à établir par déduction le nombre de jours contenus dans une année ? L'année terrestre n'est pas composée d'un nombre entier de jours (365,25). Tous les quatre ans, on compte une année de 366 jours. L'année terrestre est ainsi équilibrée. Et l'année vénusienne ? Pour le moment, nous savons que la période de rotation de Vénus est de neuf jours terrestres. Mais si l'on fait entrer exactement 290 jours dans un cycle de douze ans ? Il y aurait alors dix années vénusiennes de 24 jours chacune, et deux années (bissextiles) de 25 jours. Ce qui correspond exactement au calendrier de Tiahuanaco. Si c'est là une coïncidence, elle est vraiment stupéfiante."

 

Sources: 
Article d'Alexandre Kazantsev, dans le Courrier interplanétaire, No de sept 1961, reproduit d'après la Komsornolskaia Pravda du 14 mai 1961 et livre:
Les Géants venus du ciel de Brinsley Le Poer Trench.