Make your own free website on Tripod.com

Charles Hickson et Calvin Parker à Pascagoula - Le 11 octobre 1973

Retour à Des cas d'enlèvements extraterrestres bien connus

Retour aux enlèvements extraterrestres - Un très lourd secret - Un sujet qui dérange

Le cas de Charles Hickson et Calvin Parker à Pascagoula aux USA, le 11 octobre 1973

Charles Hickson, contremaître au chantier naval, 45 ans et Calvin Parker, 19 ans, pêchaient le soir vers 19 h 00 sur le bord du fleuve Pascagoula (dans la ville du même nom - côte du Golfe du Mexique) quand ils remarquèrent en même temps une forme oblongue émettant une lumière d'un bleu brillant. L'objet était déjà fort proche et descendait vers eux en planant, faisant entendre un bourdonnement. Une ouverture apparut brusquement et trois êtres pâles et rougeâtres en sortirent en flottant dans l'air. Sans devoir faire usage de force ils saisirent les témoins par les bras: deux s'occupaient de Hickson, le troisième de Parker. Ils se sentirent soulevés de terre et guidés vers l'ouverture de l'objet. A partir de là le jeune Parker ne se souvient plus exactement ce qui leur est arrivé. Hickson raconte qu'à l'intérieur régnait une luminescence blanche sans source visible. Il flottait comme les êtres et y resta entre 20 et 30 minutes, sous le regard de ce qui ressemblait à un grand oeil. Divers instruments qu'il ne put identifier étaient visibles, mais ni siège, ni fenêtre, seulement cette ouverture. Il était incapable de se mouvoir, effrayé à en mourir. Les humanoïdes se déplaçaient autour de lui et il fut retourné et retourné en tous sens apparemment observé par un appareil électronique. Les créatures ramenèrent en fin de compte les deux hommes toujours en flottant, là où ils les avaient trouvés. Ces êtres hauts de 150 cm environ ne paraissaient pas habillés. Ils émettaient un léger bourdonnement. Selon Parker: ils avaient l'air de fantômes, étaient nus et leur peau faisaient des plis. Hickson estima les dimensions de l'engin à 14 pieds de long sur 8 pieds de large. Il disparut soudainement. Les témoins persuadés que personne ne les croirait, mais après réflexion décidèrent d'avertir les autorités. L'officier de police déclara: "ils étaient effrayés au point d'être au bord d'une défaillance cardiaque". Les hommes furent interrogés encore et encore les jours suivants et livrèrent une autre partie de l'observation sous hypnose.

Source: Michel BOUGARD: "Des S.V. aux OVNI" - SOBEPS 1976 - p. 146 à 148