Des cités défiant la préhistoire

Des espèces animales disparues sont représentées là-bas montrant ainsi que certains édifices sont vieux de 10 000 à 12 000 ans au moins là-bas:

"Extrêmement rares sont les anthropologues qui se risqueraient à défendre l’hypothèse d’une coexistence d’animaux préhistoriques avec une race humaine civilisée. Et pourtant, le savant français Denis Saurat a reconnu des têtes de toxodons dans les ornements du Calendrier  de Tiahuanaco. Et à son avis, on ne saurait contester l’existence simultanée des toxodons et des sculpteurs comme il l’a écrit dans son livre Atlantis and the Giants."

Source LES SECRETS DE L’ATLANTIDE  de Andrew Tomas

====

Toxodon et Macrauchenia, animaux maintenant disparus.

====

Le monument le plus spectaculaire de Tiahuanaco est sans conteste la Porte du soleil. Pesant 10 tonnes, elle est célèbre pour les frises de son linteau. On peut distinguer sur la base de cette frise une tête d’éléphant. Le dessin est inattendu car les proboscidiens ont disparu d’Amérique du Sud à la fin du Pléistocène c’est-à-dire il y a 10 000 ans.

Pour appuyer cette découverte, dans le livre de Rien Poortvliet « Journey to the ice age » , Frédérick Catherwood a représenté un tableau maya avec des glyptiques où des éléphants sont bien visibles.

Notons que ces cités étaient peuplés par des Incas et non des Mayas, mais que le point commun de cette remarque sur les éléphants est bien fondé  pour ces deux civilisations, et cela coule donc de source que nous vous informions de cela.

Le dessin de la trompe de l’éléphant et de ses oreilles sont tellement parlantes qu’on peut déterminer de quelle race des proboscidiens il fait parti.

Comment les Mayas pouvaient-ils dessiner des têtes d’éléphants ? Il n’existe pas de ces animaux ni au nord ni au sud du continent. Le mastodonte est déjà éteint 40000 ans avant, et le mammouth 10000 ans, donc le modèle a du venir d’ailleurs.

Source: http://www.nomdundieu.com/11.1.%20mayas.htm


Une autre espèce identifiée qui apparaît est le Toxodon, un mam amphibien qui a prospéré en Amérique du Sud à la fin du Pliocène (1,6 millions d’années) et s’est éteint à la fin du Pléistocène (vers – 12 000 ans).
On trouve pas moins de 46 têtes de toxodontes ciselées dans la frise. L’animal apparaît également sur des poteries.
D’autres représentations d’espèces disparues ont été découvertes sur le site : le Shelidoterium et le Macrauchenia.
Le Macrauchenia était un ongulé sud-américain qui a disparu il y a 10 000 ans. Il est à noter que la fin du Pléistocène a marqué une extinction de nombreuses espèces à travers le monde.
En effet, à la fin de cette période, tous les animaux porteurs de trompe, les éléphantidés, les félins aux dents de sabre, les chalicothères et bien d ‘autres espèces sur tous les continents se sont éteints.
Pourtant, les représentations sont bien là et par définition, on ne peut dessiner ou sculpter que ce que l’on connaît.
Ces animaux ont bien été représentés d’après nature.

Source: http://www.dinosoria.com/incas.htm

====

Dans la région de Thiahuanaco, on a trouvé une poterie où un lama à cinq doigts est peint, et exhumé les squelettes de tels animaux, peut-être les derniers spécimens élevés comme rareté car le lama qui, (comme le cheval) avait cinq doigts avant son évolution, n’en a plus que deux.

Source : LES SOUCOUPES VOLANTES de Jacques Pottier. 1975.

===================

Conclusion scientifique du site:


Le Professeur A.Posnansky a consacré 50 ans à étudier la cité. Il a livré ses conclusions dans un ouvrage intitulé Tiahuanacu : The Cradle of American Man.


Il y expose ses calculs archéo-astronomiques qui ont été corroborés par plusieurs savants dont le Docteur Hans Ludendorff (Directeur de l’observatoire astronomique de Postdam à l’époque), plusieurs astronomes et astrophysiciens.

Sa conclusion est la suivante :
Les alignements solaires des diverses structures ont été déterminés en fonction d’observations des cieux.
Les astronomes confirment que cette observation est largement antérieure à 500 avant notre ère.
La date de – 15 000 ans avancée par Posnansky est beaucoup plus vraisemblable.

Tiahuanaco a donc été édifié bien avant l’aube des temps préhistoriques.