Make your own free website on Tripod.com

L'histoire réelle de la Vierge de Guadalupe

Page précédente

rencontre.jpg

miracle.jpg

L'HISTOIRE:

 

Du 9 au 12 décembre 1531, la Vierge apparaît quatre fois à Juan Diego, un Aztèque de 57 ans, sur la colline de Tepeyac, près de la ville de Mexico.

Lors de la première apparition, la Vierge Marie parle à Juan Diego avec la tendresse d’une mère. « Mon fils, Juanito, que j’aime tendrement comme un enfant petit et délicat... » Elle lui demande de construire un petit temple sur la colline de Tepeyac avec l’autorisation de l’évêque de Mexico pour que tous ses enfants viennent à elle.

La journée même, Juan Diego s’entretient une première fois avec son évêque, Mgr Zumarraga, après huit heures d’attente, mais il doute gavé de la parole de cet Aztèque.

Le soir même, Juan retourne sur la colline où la Vierge lui apparaît une deuxième fois. Elle lui renouvelle sa demande, et Juan lui demande un signe afin que l’évêque croie.

Juan retourne chez l’évêque le 10 décembre. Il lui explique plus intégralement les apparitions. L’évêque commence personnellement à le croire, mais il demande un signe incontestable pour rendre publique ces venues de la Vierge.

En revenant dans son village, la sainte Vierge lui apparait une troisième fois sur la colline de Tepeyac en le remerciant pour son obéissance et pour son zèle. Elle lui promet de lui donner un signe le lendemain.

Son oncle étant très malade, Juan ne peut se rendre sur la colline le lendemain. Le 12 décembre, son oncle lui demande d’aller chercher rapidement un prêtre à Mexico. Il doit passer par la colline pour y aller, mais décide de la contourner pour ne pas être ralenti par une apparition de la Vierge.

C’est alors qu’il la voit qui descend la colline à sa rencontre. Juan est troublé mais la Vierge lui dit de ne pas s’affliger et que son oncle guérit à l’instant même.

Comme signe miraculeux, la Vierge Marie fait pousser des roses de Castille sur la colline et lui demande de les cueillir. « Toutes ces fleurs seront le signe que tu porteras à l’évêque... », lui dit-elle !

Tout un signe...même deux !

Juan conserva les roses dans son tilma, puis alla voir l’évêque. Lorsqu’il déplia son tilma devant l’évêque, l’image miraculeuse de la Vierge était imprimée sur le tissu. Tous tombent à genou pour contempler cette image venant du ciel. *Encore aujourd’hui, on peut contempler cette image à Mexico !

La parfaite Vierge, Sainte Marie de Guadalupe

Juan revoit son oncle maintenant guéri. Celui-ci lui annonce avoir vu la même Dame au moment précis de sa guérison. La Vierge lui demanda d’être appelée « La parfaite Vierge, Sainte Marie de Guadalupe »

Origine de ce vocable : Le sanctuaire de Guadalupe en Espagne, l’un des plus vieux du monde catholique, était un lieu de pèlerinage très populaire durant les années de conquête. Christophe Colomb y pria avant de s’embarquer pour l’Amérique et nomma une île des Antilles « Guadeloupe ».

Des yeux incroyables !

Ce fait est déjà extraordinaire, mais le plus extraordinaire c’est qu’en 1929, Alfonso Marcue, le photographe officiel de l’ancienne Basilique de Guadalupe à Mexico, découvre ce qui ressemble au reflet de l’image claire d’un homme barbu dans l’œil droit de la Vierge, d'autres analyses scientifiques antérieures plus poussées suivent ensuite pour analyser minutieusement les yeux et le reste de la Vierge. Voyez pour cela le dossier sur les analyses http://ovni007.com/guadalupe_analyses

 

regard_guadalupe_2.jpg

Source principale:

Source de la photo en haut à gauche:

Source de la photo en haut à droite:
 

Sites divers supplémentaires:
 

http://www.mariedenazareth.com/6564.0.html

http://www.sancta.org/nican_f.html

http://www.fluvium.org/textos/lectura/lectura67.htm

http://www.reinadelcielo.org/estructura.asp?intSec=1&intId=1

http://www.sobrenatural.net/content-3.html