Make your own free website on Tripod.com

OVNI007.COM - Des Vérités secrètes et cachées au grand public sont ici - AMOUR et CONNAISSANCE !

NIBIRU / MARDUK - La 12 ème planète

Accueil - Bienvenue à Tous - Contactons Nous
TRANSLATE OVNI007 into ENGLISH
Nos dossiers les plus récents
Radio Ici et Maintenant - La radio la mieux informée en ufologie et sur les OVNI - INCONTOURNABLE
NOS SITES LIENS INCONTOURNABLES
Nous Contacter
DEVENIR MEMBRE
MOTEUR DE RECHERCHE DANS OVNI007.COM
De l'eau sur Mars !
UMMO-SCIENCES.ORG - LE SITE DES LETTRES DES EXTRATERRESTRES OUMMAINS
LES EXTRATERRESTRES RECONNUS PAR L'EGLISE CATHOLIQUE
L'armée Brésilienne reconnait l'existence réelle d'OVNI de 100m et depuis 2005 aide les Ufologues
LES ALIENS D'APRES LES TEMOINS - PORTRAITS ROBOTS - LEURS PHYSIQUES - A QUOI ILS RESSEMBLENT
57 varietés d' Aliens répertoriées par us army en 1989
1954 DES ALIENS CONTACTENT L' US ARMY (TRADUIT )
Révélations extraterrestres de Dorothée Koechlin de Bizemont, auteur renommé d' Edgar Cayce
Kazakhstan : Le gouvernement va construire une base pour OVNI et une ambassade pour extraterrestres
Comment contacter des Extraterrestres ? Procédé secret pour contacter des OVNI - TOP SECRET - SCOOP
Alaje, Extraterrestre des Pléiades et membre de la Fédération Galactique parle aux Hommes.
Document OVNI HAUTEMENT TOP SECRET - CONFIDENTIEL - SCOOP
Message extraterrestre brésilien en 1989
Frères Humains
Le Bonheur
FRANCE ALIENS RÉSISTANCE - 5ème COMMUNIQUÉ D'INFORMATION SUIVIE
FRANCE ALIENS RÉSISTANCE - 2ème COMMUNIQUÉ D'INFORMATION CIVILE
FRANCE ALIENS RÉSISTANCE - APPEL À L'UNION
COMMUNIQUE D'INFORMATIONS APPROFONDIES - FAR - BAR
FRANCE ALIENS RÉSISTANCE - ALERTE !
Commission officielle OVNI - AAAF PAN - 3AF PAN - Des Hauts Placés s'occupent des OVNI depuis 2008
Barack Obama demande la divulgation des dossiers secrets et des OVNI
PLUS JAMAIS CELA
Les enlèvements extraterrestres - Un très lourd secret - Un sujet qui dérange
Aliens Invasion - Dieu livre un nouveau message
Les Alliés de l'Humanité
Mr Georges Casabonne - Témoin d'un OVNI le 5 NOVEMBRE 1990 - EXCEPTIONNEL
Teuf sur la Lune - Mc O'Clean
Gaïa - La Terre de François Pierre alias Nenki
Les bonnettes spectroscopiques - Procédé pour prendre un OVNI scientifiquement en photo
En cas de conflit nucléaire, nous vous confirmons que notre intervention serait immédiate - Woodock
Etoile de David - Juifs, attention danger !
Comment éviter les cataclysmes ? Des solutions simples.
AVANT DE S'OCCUPER DES OVNI RESPECTONS LA NATURE, LES ANIMAUX ET LES HOMMES
Tous les brevets de Stanley Meyer et brevets à la combustion à l'eau, moteurs à hydrogène
LA MACHINE Z POUR SAUVER NOTRE PLANETE
OVNI - EXTRATERRESTRES - CROPS CIRCLES
CIVILISATIONS DISPARUES
ENERGIES PROPRES & ECOLOGIE: DES SOLUTIONS
SUJETS DIVERS DU MONDE
La Nasa confirme la présence d'eau sur Mars - 31 juillet 2008
Les OVNI reconnus par le Ministère de la Défense française
Des Extraterrestres ont pris contact avec des Hommes - Révélations télévisées du 24 juillet 2008
Les révélations extraterrestres de Maurice Chatelain, ancien scientifique de la NASA - BOMBE
CREDO MUTWA - Révélations extraterrestres - l'Homme qui a déjà mangé du Petit Gris
Les INFOS-SCOOP D'OVNI007 - ENORME !
Des Pyramides sur Mars: La Vérité !
Phil Schneider et ses révélations édifiantes
LES PORTES DU FUTUR - Les documentaires ufologiques incontournables - Jimmy Guieu
OVNI extraterrestre retrouvé par l'US ARMY
Notre Dame de Guadalupe - PREUVE EXTRATERRESTRE INCONTESTABLE
Message radio communiqué par des Extraterrestres
Des énormes taches non indentifiées sont visibles depuis octobre 2008 sur Google Earth
Sébastien Tellerain a vu 7 Extraterrestres avec leur OVNI sur Terre au sol
Le Secret
Les Religions semblent avoir été fabriquées. Nous aurait-on menti ?
Dick Rivers est-il un Extraterrestre ?
Comment vivre en bonne santé chez soi ? - Géobiologie - Feng Shui
L'horoscope
MINI CATALOGUE CHRONOLOGIQUE DES OBSERVATIONS OVNI
Lieu de rencontre avec des Extraterrestres: Theopolis, Le Rocher de Dromon, France - Tous les 6 juin
Lettre ouverte au Président de la République française - Le 14 avril 2008
Festival d'OVNIS à Ottawa au Canada financé par le ministère du Patrimoine
VOUS AVEZ VU UN OVNI, DES EXTRATERRESTRES... VENEZ TEMOIGNER ICI
Technique ufologique pour faire un bon témoignage OVNI
Témoignages confiés à OVNI007
Les OVNI: LA PRINCIPALE RAISON DU SECRET - UNE VRAIE BOMBE
Après avoir lu notre site Venez répondre au GRAND SONDAGE - J'Y CROIS - J'Y CROIS PAS - Merci à Tous
Réunion OVNI secrète de l'ONU - 12 février 2008
Les élémentaux, des Entités bien terriennes
NASA - VIE EXTRATERRESTRE - 100% de chance !
POURQUOI S'INTERESSER AUX OVNI ?
POUR CEUX QUI NE CROIENT PAS AUX OVNI - VENEZ JUSTE ECOUTER CELA - MERCI POUR VOTRE CIVISME !
OVNI - Vidéos authentiques
Des Extraterrestres sont sur Terre.
Appel du 9 septembre 2006 aux "Hommes" importants et influents, politiciens ou autres.
LES UMMITES - DE VRAIS EXTRATERRESTRES BIENVEILLANTS
REVELATIONS IMPORTANTES SUR DE VRAIS EXTRATERRESTRES - LES GRIS
Louis Rossignol, l'homme qui a vu des Fées
Tiahuanaco & Cités des Andes visitées par des Extraterrestres
La Russie appelle les Européens à quitter l'OTAN
Le Télégramme: Soucoupes volantes. Possibles révélations
DES CAS SOLIDES POUR LES SCEPTIQUES ET LES AUTRES
LE RAPPORT COMETA (RAPPORT MILITAIRE): ON VOUS EN PARLE ! - CE RAPPORT NE DOIT PAS RESTER SECRET
AVIS IMPORTANT AUX PILOTES D'AVION - PILOTES DE LIGNE - PILOTES DE CHASSE... PILOTES PARTICULIERS
Déclarations importantes du Major Donald E. Keyhoe
Quand les radars captent des OVNI, les avions de chasse décollent !
TEMOIGNAGES OVNI DE PILOTES D'AVION
DES OVNI SONT REELS ET MATERIELS - D'où proviennent-ils ?
L'armée Chilienne reconnait officiellement les OVNI depuis le 8 février 2007
Flotte D'OVNI au Pérou à Lima, le 21 mai 2007 devant les caméras de télévision !
Flotte d'OVNI à Santiago au Chili - 9 décembre 2008
Flotte d'OVNI à Santiago au Chili - 21 mars 2003
Flotte d'OVNI à Gadalajara au Mexique, le 10 juin 2004
LA FRANCE ETUDIE OUVERTEMENT LES OVNI AVEC NOS IMPOTS - GEIPAN
Jean-Jacques Velasco - Ancien directeur du SEPRA (GEIPAN)
Yves Sillard - Directeur du GEIPAN
Le gouvernement français reconnaît publiquement un appareil de 300 à 500 mètres de diamètre - SCOOP
Nick Pope - Ancien Spécialiste OVNI du Ministère de la Défense de l'Angleterre: Viré ! Trop parlé !
Désinformation & Manipulation OVNI manifeste vis à vis du publique en France: REAGISSONS !
APPELS AUX SITES UFOLOGIQUES ET LEURS ADMINISTRATEURS ET AUX UFOLOGUES
LE COMPLOT EXTRATERRESTRE SUR EURONEWS TV ET LES CONFERENCES
Fastwalkers - Importante révélation
POURQUOI LES EXTRATERRESTRES C'EST SECRET ?
NAZCA - UNE ENIGME QUI DOIT TOMBER - VENEZ NOUS AIDER A TROUVER ICI
LES REPAS UFOLOGIQUES - VENEZ A NOS RENCONTRES !
LES MEILLEURES PREUVES
DES QUASI PREUVES DEJA !
NOTRE SITE COUP DE COEUR: "Temps oubliés"
PLEIN LA TRONCHE - TRES GROS SECRETS
Détecteurs électroniques d'OVNI - LES PLANS (Sérieux)
PLANS DE SOUCOUPE VOLANTE TELEGUIDEE (Détente)
Le générateur et le disque de Searl
Lévitation par le son - Une technologie oubliée et propre
Le moteur Minato à énergie libre vendu en supermarché
Le 28 janvier 1994 - Vol Air France AF 3532 - Un cas incontestable et certifié
LA VAGUE BELGE DE 1989-1990
Le 7 novembre 1990 - L'OVNI de Montréal au Canada
Le 5 novembre 1990, plus de 400 OVNI ont survolé la France
Le 24 août 1990 - LES OVNI EXISTENT
Les 29-30-31 mars 1968 - l'OVNI de Roumanie - Vu par des milliers de personnes
Le 7 octobre 1954, des apparitions OVNI en masse
VAGUE D'OVNI A NICE EN 1608
Mission sts 48 - OVNI Extraterrestres
Une planète en orbite près de Sirius C est très certainement habitée par des Extraterrestres
LA LUNE - SON VISAGE - SES BASES - SES OVNIS
MARS - SES VISAGES - SES BASES - UNE VIE MARTIENNE
O'higgins, un rocher fantastique sur Mars pris en photo en 2006
Phobos et Deimos - Des satelittes de Mars très spéciaux !
VENUS et les preuves d'une civilisation
NIBIRU / MARDUK - La 12 ème planète
Iapetus - Lune artificielle extraterrestre de Saturne
L'anti-Terre - Vulcain - Clarion - Kladen - Mythe ou Réalité ?
La Terre n'est pas creuse mais des cavernes secrètes et d'autres dimensions existent
LES REPTILIENS DE LA TERRE
OBSERVATIONS D'HUMANOIDES & ATTERRISSAGES OVNI
MIB - MEN IN BLACK - LES EXTRATERRESTRES QUI SONT PARMI NOUS
Classification des anonomalies se rapportant aux OVNI ( les RRR)
DES OVNIS NAZIS EXISTAIENT
Récupération sur épave
Robert O Dean et ses révélations
Allen Hynek & Jennie Zeidmann: Des Révélations OVNI incroyables
Billy Edouard Albert Meier
Billy Meier / ses photos OVNI/ ses vidéos OVNI
George Adamski, il disait la Vérité
Pierre Monnet
Marius Dewilde
Gary McKinnon AIDONS-LE !
Steven Greer
DES CRAINTES POUR LE FUTUR PROCHE
APPELS A TEMOINS & aux INTERNAUTES
Appel du 11 février 2006 aux "Extraterrestres"
Bienvenue sur Urantia, Maîtres de la forge terrestre
Communiqué du 25 août 2007
Déclarations aux "Hommes" par Jérôme Gorriz
Déclaration d'honnêteté
DEMANDE D'AIDE AUX EXTRATERRESTRES - SOS ET ! - SOS )+( ! - Le 29 Novembre 2005 SOS
LE SECRET est caché depuis au moins 1941
TOUTES LES PREUVES à télécharger
SIGNONS la pétition pour que le Secret Tombe
Le pétrole - Une grave crise en vue...
Les énergies extraterrestres propres et leurs conséquences technologiques
TEMOIGNAGES CHOCS ! - Des engins volants gigantesques en photo
Des témoignages formidables - L'évidence est là
Des témoignages à travers le monde
UN TEMOIGNAGE DE PREMIERE
Des militaires Américains ont rencontré des Aliens au Cambodge en 1971
Colonel Philip Corso / LE JOUR APRÈS ROSWELL
Entretien avec une Reptilienne
Des informations perspicaces
Des informations à ne pas négliger
CROPS CIRCLES - VIDEOS & DOCUMENTAIRES
Le Message humain d'Arecibo expliqué scientifiquement
La réponse des Extraterrestres, LA PREUVE expliquée scientifiquement
CRABWOOD: PREUVE EXTRATERRESTRE par A+B - Il faut se méfier
LE CROP 3D de North Down - Beckhampton
CROPS-CIRCLES SUBLIMINAUX de East Kennett - Juillet 2000 - UNE PREUVE
D'autres crops subliminaux
Des Crop-Circles surprenants
SIMILARITES CROP DE STANTONBURY HILL DU 7-7-7 D' ASHTAR SHERAN & DU DESSIN DE JEAN-CHARLES BOURQUIN
LES SOUCOUPES VOLANTES EXISTENT - Les grandes vagues d'OVNIS
TR-3B
L'Armée américaine avait déjà des engins volants triangulaires il y a au moins 100 ans !
Quand les Astronomes voient des OVNI au télescope !
LES CRASHS DE SOUCOUPES VOLANTES
Comment les soucoupes volantes fonctionnent
Des Extraterrestres se cachent sous les océans
Des OVNIs repérés visuellement et par radar
3 vaisseaux géants
VIDEOS ET DOCUMENTS A VOIR ABSOLUMENT
L'OVNI DE PHOENIX - LE PLUS GROS OVNI - UNE PREUVE
Des Extraterrestres ont évité une catastrophe certaine pour la Terre en 2002
Une base d'Extraterrestres sur l'île de Porto Rico
Bases secrètes et SECRETS
LES 1ères SOUCOUPES VOLANTES TERRESTRES - Bob Lazar disait la vérité
Le programme H.A.A.R.P - Bouclier contre des ovnis & SURPRISES !
De vrais Extraterrestres photographiés ?
Des Extraterrestres visitent la Terre depuis la Préhistoire
Le 14 octobre 2008, un énorme vaisseau extraterrestre doit se montrer pendant au moins 3 jours
L'Asthar Galactic Command parle aux Hommes - Message extraterrestre ou Raélien ?
UN MESSAGE TRES IMPORTANT ET URGENT - VOTRE REPONSE EST ATTENDUE
THE ENGLISH MESSAGE - DO YOU WISH THAT WE SHOW UP ?
LES SOLUTIONS ENERGETIQUES PROPRES TERRESTRES EXISTENT
Nikola Tesla et l'énergie
LA MACHINE Z PEUT SAUVER LA PLANETE DE LA POLLUTION
MDI: LES VOITURES NON POLLUANTE ARRIVENT ENFIN
L'ANTIGRAVITE AU SECRET
Comment faire fortune en 2007 ?
Radios d'Ufologie - Emissions & Interviews
LES MEILLEURES EMISSIONS "Tv ovni " (Centralisation exclusive)
VIDEOS MAXI-ARCHIVES
LIVRES D'UFOLOGIES - DES LISTES GENIALES
Ces livres introuvables et incontournables sont encore disponible ICI - A bon entendeur
Livres importants à télécharger - La terre creuse - Les serpents et les dragons volants...
Ere Nouvelle - www.erenouvelle.com - Copie de l'ancien Site téléchargeable à cette page
Des Indices de notre passé - Des civilisations avancées bien antérieures aux Hommes
Urantia - Un secret pour trop de monde ! Merci Dick Rivers !
Les cartes d'Urantia
COMMENT FAIRE PASSER EFFICACEMENT LA BONNE NOUVELLE
MONEY TO TIGHT TO MENTION
Imagine
Des Musiques à écouter et des Films à voir absolument
LA PAIX - COMMENT L'OBTENIR SUR NOTRE PLANETE ? - DES SOLUTIONS TRES IMPORTANTES
POUR VOUS ! NOS FRERES !
Avions en papier - Origami par Jérôme Gorriz - Pour les enfants
AIMONS-NOUS !

Nibiru: 12ème Planète Sumérienne

 -top_secret.gif


Dimension:
Au moins 60 fois la taille de la Terre !

Nous vous promettons d'autres révélations dès que possible.

Grâce à la constante de Ninive, la réalité de la 12ème planète est prouvée.

 Cette constante prouve que la 12ème planète Nibiru ou Marduk existe.

 Cette planète existe, et l’on ne peut en douter, puisqu'elle est indispensable pour arriver à certains calculs.

Voyez tous les calculs et explications de la constante de Ninive un peu plus loin sur cette page !

=====

planetx.jpg

ICI LE SITE SANS DOUTE ANALYSANT LE MIEUX LA PLANETE NIBIRU - A VOIR ABSOLUMENT !

=====

Ci-dessous:
Modèle Orbital.
Temps et Distance Ephemerides

nibiru1.jpg

 

Après la découverte de la planète Pluton en 1930, des astronomes s'aperçoivent rapidement que les première théories concernant les influences hypothétiques d'une telle planète sur les orbites Uranus et Neptune ne sont pas validées par la seule existence de Pluton. Par la suite dans les années 1970s, les ordinateurs devenant plus communs, un modèle informatisé de cette "Planète X " comme il fut appelé, fut créé. On détermine que la Planète X devrait être entre 4 et 5 fois plus grande que la Terre. Ils calculent également la longueur et la forme de son orbite autour du Soleil ainsi que le nombre d'années nécessaire pour compléter une telle orbite.

En Janvier 1981 plusieurs quotidiens relatent que l'orbite de Pluton indique que la planète X existe. La rapport indique qu'un astronome de l'Observatoire Naval des USA a indiqué lors d'une conférence de l'AAS que des irrégularités dans l'orbite de Pluton indiquent que le système solaire contient une 10ème planète.

En 1982 la NASA elle-même reconnaît officiellement la possibilité de l'existence de la Planète X, en annonçant qu'un objet est bien là - bien au-delà des planètes les plus éloignées.

En 1983 avec la coopération de la NASA un groupe d'astronomes commence une étude détaillée du ciel à l'aide du Infrared Astronomical Satellite (IRAS). A l'automne de cette année, l'IRAS découvre divers objets se déplaçant au voisinage du système solaire, dont 5 comètes inconnues, quelques comètes "perdues", 4 nouveaux astéroïdes et un objet énigmatique semblable à une comète. Les titres sont Un objet géant mystifie les astronomes et Un corps mystérieux trouvé dans l'espace. Le Washington Post publie l'article suivant :

Un Objet Géant au Bord du Système Solaire est un Mystère

Un corps céleste peut-être aussi grand que la planète géante Jupiter et a priori assez proche de la Terre pour faire partie de ce système solaire a été découvert dans la direction de la Constellation d'Orion par un télescope en orbite nommé IRAS. Cet objet est si mystérieux que les astronomes ne savent pas s'il s'agit d'une planète, d'une comète géante, d'un "proto-étoile" qui n'a jamais été assez chaude pour devenir une étoile, une galaxie éloignée si jeune qu'elle est encore dans le processus de formation de ses premières étoiles, ou une galaxie si enveloppée de poussière qu'aucune lumière émise par ses étoiles ne filtre jamais. "Tout ce que je peux vous dire c'est que nous ne savons pas ce que c'est," dit Gerry Neugebauer, directeur scientifique de l'IRAS."

On trouve dans l'histoire diverses mentions d'une telle planète :

bullet Les sumériens l'appellent la 12ème planète ou Nibiru ("planète de passage"), et ont un nom pour qualifier son orbite d'approximativement 3600 ans : un "Shar".
bullet Les babyloniens et mésopotamiens l'appellent Marduk, Le Roi des Cieux et le Grand Corps Céleste.
bullet Les anciens hébreux la réfèrent comme le Globe Ailé en raison de sa longue orbite parmi les étoiles
bullet Les grecs la nomment Némésis (un de ses noms les plus courants)
bullet Des prophètes l'on nommé l'Etoile Bleue, l'Etoile Rouge, le Messager Enflammé, et la Comète de la Fatalité parmi d'autres
bullet Les anciens astronomes indous nomment son orbite de 3600 ans "Treta Yuga" et la destruction qu'elle cause "Kali Yuga".

 

Source:
 

=====

 

Traduction d'extraits de Kingship of Heaven, pages 246-248.

L'apparition périodique de la (12ème) Planète, et sa disparition à la visibilité de la Terre, confirme l'hypothèse de sa permanence sur une orbite solaire. Elle se comporte en cela comme de nombreuses comètes. S'il en est ainsi, pourquoi nos astronomes ne sont-ils pas au fait de l'existence de cette planète? Le fait est que même une orbite deux fois plus petite que la plus petite révolution de (la comète) Kohoutek ( 7500 ans) placerait la 12ème Planète environ six fois plus loin que Pluton - distance à laquelle on ne pourrait pas voir une telle planète. De fait, les planètes que l'on connaît au-delà de Saturne ne furent pas découvertes en premier lieu de façon visuelle, mais mathématiquement.

Les sources Mésopotamiennes et bibliques apportent des preuves solides pour que la période orbitale de la 12ème Planète soit 3600 ans. Le nombre 3600 s'écrivait en Sumérien à l'aide d'un grand cercle. L'épithète employé pour la planète, "shar", signifiait aussi "un cercle parfait", ou "un cercle achevé". Il signifiait aussi 3600. L'identité des trois termes - planète/orbite/3600 - ne pouvait pas être pure coïncidence. Les périodes du règne que donne (un texte Sumérien) sont aussi des multiples parfaits du "shar" 3600 ans. Une conclusion qui s'impose d'elle-même est que ces règles du "shar" étaient associées au "shar", période orbitale de 3600 ans.

Traduction d'extraits de Kingship of Heaven, pages 242-245.

Tous les peuples anciens considéraient l'approche périodique de la 12ème Planète comme le signe de grands bouleversements, de grands changements, de nouvelles ères. Les textes Mésopotamiens parlaient de l'apparition périodique de la planète comme d'un événement anticipé, prévisible, et observable. "La grande planète, rouge sombre à son apparition."

Le jour lui-même a été décrit par l'Ancien Testament comme une période de pluies, d'inondations, et de tremblements de terre. Si l'on pense aux passages de la Bible comme se référant, comme leurs contreparties Mésopotamiennes, au passage dans le voisinage de la Terre d'une grosse planète avec une force de gravitation importante, les paroles d'Isaïe prennent tout leur sens: "Ils viennent d'un pays lointain, des extrémités du ciel, Yahvé et les instruments de sa colère, pour ravager tout le pays. "(Isaïe, 13-5) "C'est pourquoi je ferai frémir les cieux, et la Terre tremblera sur ses bases, sous l'emportement de Yahvé Sabaot, le jour où s'allumera sa colère." (Isaïe 13-13)

Le prophète Amos a prédit de façon explicite: "Il adviendra en ce jour-là - oracle du Seigneur Yahvé - que je ferai coucher le Soleil en plein midi et que j'obscurcirai la Terre en un jour de lumière." (Amos 8-9)
Le prophète Zaccharie a informé les peuples que ce phénomène de l'arrêt de la rotation terrestre autour de son axe ne durerait qu'un jour: "Il arrivera, en ce jour-là, qu'il n'y aura plus de lumière mais du froid et du gel. Et il y aura un jour unique -Yahvé le connaît - plus de jour ni de nuit..." (Zaccharie 14-6,7)

Le prophète Joël dit: "Le Soleil se changera en ténèbres, la Lune en sang." (Joël 3-4)

=====

 
NIBIRU ET LES SUMERIENS

Il y a 6000 ans, la première grande civilisation sumer, fut fondée entre l'Euphrate et le Tigre, par les Sumeriens. Zecharia Sitchin (sitchin.com), historien d'origine Russe s'intéressant aux langues, à l'histoire et à l'archéologie de l'Orient ancien, conclut en 1976 une genèse de l'homo sapiens en accord avec celle des Tibétains ( si on en croit le lama Lobsang Rampa ), des Hawaiiens, des aborigènes d'Australie, des Indiens d'Amérique du Nord (Apaches, Hopis et Sioux), des Mayas (d'après le prêtre de la confrérie blanche des Mayas, Miquel Angel). Les Annunakiens des mythes Sumériens, "ceux qui descendaient du ciel sur la Terre", étaient des extra-terrestres venant d'une planète encore inconnue de notre système solaire qui fait le tour du soleil en 3600 ans, la planète Nibiru.

Il est curieux de noter que les phases évolutives de l'humanité se font au rythme de 3600 ans c'est-à-dire qu'à chaque retour de la planète Nibiru, une nouvelle phase civilisatrice commence. 11 000 ans Av. J.C. : l'agriculture ; 75 000 av. J.C. la culture néolithique puis 3800 ans av. J.C. la civilisation sumérienne.

La dernière fois que Nibiru serait passé, était à l'époque de Moïse. 1300 - 1250 ans av J.C. Deux faits furent marquant: d'abord la manne céleste. Son explication tient au fait que Nibiru, planète-comète, aurait une queue. Celle-ci, outre des particules allant du gravier aux pierres plus grosses, contiendrait des substances pétrolifères qui au contact de notre atmosphère se précipitent telle une rosée sucrée très riche en protéines et comestible. L'autre point serait l'ouverture de la Mer Rouge devant les Hébreux. Il s'est agi sous l'effet de l'attraction de Nibiru de remontées de plaques tectoniques qui ont momentanément scindé la mer en deux avant de s'effondrer engloutissant ainsi les Egyptiens. Dans ce ca, la Planète, sera au plus près de nous dans 250 à 300 ans par rapport à la date estimée de la vie de Moïse. Certains de ses passages ont été catastrophiques d'autres non. En tout cas, cela valide les écrits sumériens.

cylindre.jpg

 Sur le cylindre (sceau) ci-dessus, les tailles des planètes montrées peuvent être considérées comme des approximations. Néanmoins, il est évident que Nibiru ait été considéré non seulement beaucoup plus grande que Pluton, mais également que la terre. Ce n'était donc pas "une roche glaciale" dans la ceinture de Kuiper. Nibiru, pour les Babyloniens, était le corps céleste lié au dieu Marduk. En Akkadien cela signifie "l' endroit de croisement " ou "l'endroit de la transition". Mais dans la plupart des textes babyloniens Marduk est identifié avec la planète Jupiter.

Selon des chercheurs et ufologues, les habitants de cette planète, les Nibiriens, (ou les Anunnaki, Nephilim, Elohim, Mardukiens, etc.), atterrirent sur notre Terre pour la première fois il y a environ 450.000 ans pour sauver leur planète. Ils se mirent à extraire l'or et d'autres matières premières dont ils avaient besoin et créèrent l'homo sapiens il y a 300.000 ans environ par manipulations génétiques sur des femelles d' hominiens. Ils avaient besoin d'aide, car ils ne voulaient plus extraire eux-mêmes ces matières premières. La Mésopotamie fut leur première colonie.

Selon le mythe, les dirigeants des civilisations extra-terrestres devaient faire face à des rivalités dues à la conduite à mené face à leur création. Les hommes qui n'étaient rien d'autre que des esclaves, furent soumis à la famine, aux maladies et à des guerres biologiques. Les textes de Mésopotamie montrent que tous ces moyens s'étant révélé inefficaces pour faire régresser la population humaine, les extra-terrestres décidèrent d'exterminer les hommes en provoquant un grand déluge. Les tablettes Mésopotamiennes indiquent que " EA ", Prince extra-terrestre de la terre, créateur de l'homo sapiens, se rebella, n'acceptant pas les cruautés que ses congénères infligeaient aux hommes, et fonda cette "Confrérie du Serpent". Mais la confrérie fut vaincue par d'autres groupes des extra-terrestres régnants, EA fut banni sur Terre. De " Prince de la Terre ", il passa " Prince des ténèbres ". On enseigna aux hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute et qu'il voulait que les hommes deviennent des esclaves. On exhorta les hommes à le démasquer chaque fois qu'il se réincarnerait et à l'anéantir avec ses créatures s'ils les rencontraient.

Source:

=====

Histoire des Annunaki
 
 
 Il y a fort longtemps, mais pas dans une lointaine galaxie, dans notre bon vieux système solaire (probablement peu après sa formation voici 4.6 milliards d'années), la terre, alors deux fois plus grosse qu'aujourd'hui et recouverte d'eau, s'appelait Tiamat et orbitait entre Mars et Jupiter. Tiamat possédait alors une grosse lune (du nom de Kingu qui n'est évidemment pas celle d'aujourd'hui) qui sera plus tard destiné à devenir une planète, dont nous n'avons malheureusement pas d'autre précision (cette mystérieuse planète, autrefois Kingu, serait probablement Mercure dont les anomalies pourraient ainsi être justifiées). Une dixième planète (ou douzième corps céleste pour les anciens qui incluaient la Lune et le Soleil) plus grosse que Tiamat, nommée Nibiru (ou Nibirou) par les sumériens et plus tard Marduk (ou Mardouk) par les babyloniens (du nom de leur dieu principal depuis Hammourabi), décrivait également une très large orbite elliptique (d'une période de révolution égale à 3600 ans) entre Mars et Jupiter.

Nibiru (Marduk) tournait dans le sens inverse des autres planètes et son orbite n'était pas forcément dans le plan de l'écliptique (le plan orbital des autres planètes), ce qui signifierait qu'elle n'appartenait pas au système solaire à son origine. L'Enuma Elish (texte sacré babylonien) précise que Nibiru (Marduk) était une planète "nomade" propulsée dans le système solaire (et capturée) suite à un événement cosmique de nature inconnue. Sa trajectoire, via Neptune et Uranus, aurait suivi un mouvement effectué dans le sens des aiguilles d'une montre à l'inverse du sens de rotation des autres planètes tournant autour du soleil. Les effets gravitationnels combinés de ces autres planètes auraient alors déviés Marduk vers le centre du système solaire, en pleine formation (Les tablettes sumériennes n'y font pas allusion mais toutes n'ont sûrement pas été découvertes et un grand nombre et surtout de meilleure qualité).

La vie semble s'être épanouie sur Marduk, probablement après sa capture par le système solaire, aboutissant à une civilisation extraterrestre (les Annunaki pour les Sumériens et les Néfilims pour les Babyloniens et plus tard les Hébreux) ayant acquis une certaine maîtrise du voyage interplanétaire avant la catastrophe. En effet, Nibiru/Marduk s'approcha si près de ce qui était alors notre orbite, qu'une de ses lunes entra en collision avec Tiamat (les textes sumériens moins précis laissent plutôt supposer que le choc concerne les deux planètes elles-mêmes) la coupant en deux. La partie supérieure intacte de Tiamat (ainsi que sa lune principale) fut (furent) déplacée(s) sur une nouvelle orbite entre Mars et Vénus pour devenir après un nouvel équilibre (et reconstruction géologique) notre Terre telle qu'elle est aujourd'hui. L'autre partie de Tiamat (celle ayant subit le choc) aurait été réduite en mille morceaux pour devenir, selon les Sumériens, le "bracelet martelé" que nous appelons la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. A ce propos, on a repéré des trouées importantes à l'intérieur de la ceinture d'astéroïdes (diamètre de l'ordre du million de km) qu'on explique par des phénomènes de résonance avec Jupiter (cf. les divisions de Kirkwood). Mais que l'on pourrait également justifier par l'orbite d'un important corps planétaire qui l'aurait traversée.
 
 Les archives sumériennes précisent que les Annunaki étaient très grands : les femmes avaient une taille de 3 à 3.50 m et les hommes de 4 à 5m. Leur durée de vie était d'environ 360 000 années terrestres (soit environ cent années de Nibiru/Marduk, ce qui est cohérent avec notre longévité), puis ils mourraient comme tout le monde. Toujours selon ces archives, il y a environ 450 000 ans, les Annunaki / Néfilims durent impérativement solutionner un problème atmosphérique en liaison avec leur hiver (aphélie : point de l'orbite d'un corps tournant autour du Soleil où la distance de ce corps au Soleil est maximale) très long. Leurs scientifiques ont alors imaginé de répandre de la poussière d'or dans la partie supérieure de leur atmosphère afin de profiter de son fort pouvoir émissif permettant ainsi de maintenir une température suffisante à leurs besoins. Il est intéressant de noter que nos spécialistes préconisent une solution analogue pour lutter contre les trous de la couche d'ozone en y répandant des particules de poussière destinées à filtrer les rayons nocifs du Soleil.

Les gisements d'or sur Nibiru (Marduk) étant insuffisants, la Terre fut exploitée à son tour (il est possible que Mars ait été antérieurement exploité car plus proche). Les tablettes décrivent les Annunaki voyageant dans des vaisseaux spatiaux laissant sortir des flammes à l'arrière des fusées de type rocket. Cette technologie nécessitait que Nibiru soit suffisamment proche de la Terre pour faire le voyage entre les 2 planètes. Ils atterrirent et s'établirent dans une région correspondant à l'Iraq actuel en constituant ainsi les premières colonies (constructions des premières villes extraterrestres). Pour trouver de l'or, ils se rendirent dans une vallée située au Sud-Est de l'Afrique (en face de l'île de Madagascar). ,Des ouvriers Annunaki (les dieux inférieurs comme les désignaient les Sumériens ) creusèrent et exploitèrent les premières mines d'or. Des navettes furent mises en œuvre pour transférer l'or depuis l'Afrique du Sud vers Nibiru. 100 000 à 150 000 ans plus tard (ici les textes sont imprécis), ces ouvriers Annunaki ne tolérant plus leurs conditions de travail se rebellèrent contre leur hiérarchie militaire. La solution adoptée fut la fabrication d'ouvriers hybrides par ingénierie génétique à partir du sang Annunaki (ADN) et celui de primates locaux (trop malhabiles à l'état naturel) et qu'ils se substituent aux dieux inférieurs dans te travail minier. Les premières expériences génétiques se firent dans des récipients en argile.Cette nouvelle espèce de primates devint l'Homo sapiens-sapiens : nous aurions ainsi été conçus (créés) par des dieux dans le seul but de servir d'esclaves destinés à creuser la terre et extraire son or. Notre fonction de mineur s'étendit plus tard à d'autre tâches domestiques.
 
Source:

=====

LES GRANDES PREDICTIONS ET LA PLANETE X

Une possibilité de cataclisme sur Terre à cause de la 12ème planète.
 
Il ne nous est pas possible pour le moment de vérifier ces avances...
 
D'àprès la prohétie de Zetatalk, cela devait arriver en 2003, et la date est à revoir...
Mais ce n'est malheureusement peut-être que partie remise...pour le 21 décembre 2012 si l'on se réfaire à d'autres prophéties ?
 
Le groupe OVNI007

  Prophéties de Zetatalk

ptday.gif

 

Le jour d’un basculement des pôles important, tel qu’il en adviendra lors du prochain passage de la 12ème Planète, ne pourra être ignoré par aucun être humain de la Terre. Pour la plupart, ce sera le jour le plus terrible.

  • Ceux qui n’en auront pas été avertis ne seront pas plus mal lotis que ceux qui auront entendu des rumeurs à ce sujet mais n’auront pas pu effectuer les changements nécessaires dans leur vie pour s’y préparer. En fait, ne pas avoir été prévenu sera plutôt une bénédiction pour ceux qui ne peuvent s’y préparer, car de cette façon ils ne se tourmenteront pas à propos des choix qu’ils auront faits. Ceux qui se seront préparés seront dans un état de grande anxiété, imaginant le pire. Qu’il s’agisse d’un humain qui réalise ce qui va se produire mais n’a pu se rendre, lui et les siens, en lieu sûr, ou d’un autre qui ne réalise rien du tout, l’effet est le même. Ils attendent ce qui va arriver ensuite. Comme nous l’avons décrit, cette attente peut prendre la forme de distractions telles que des soirées, ou la forme du déni dans la continuation du train-train comme si tout était normal, mais pour la plupart, cette attente relève plus de l’action de retenir son souffle. Ils sont sous le choc, dès qu’ils réalisent que la Terre s’est arrêtée de tourner pour bientôt basculer, ils sont essentiellement en état de choc, et cela pendant des jours.
  • Pour ceux qui vivent le long des côtes, l’heure à laquelle la croûte terrestre se déplacera avec le noyau vers une nouvelle position ne fera pas de désastre jusqu'à ce que le noyau de la Terre et la croûte avec lui arrêtent leur mouvement. Alors seulement d’énormes raz-de-marée viendront se dérouler lentement sur les régions côtières, d’abord d’un côté des océans puis, plus tard après que les eaux aient rebroussé chemin, de l’autre côté. Les deux raz-de-marée auront les mêmes effets dévastateurs. Se trouver sur un sol surélevé le long d’une côte ne sera d’aucun secours si l’eau ne peut aller ailleurs, car la pression de l’eau sous la crête de la vague forcera celle-ci à monter à l’assaut des obstacles, aussi sera-t-on noyé de toute façon. Voguer sur les flots conduira à se faire jeter violemment contre des obstacles, et se laisser sombrer dans les vagues sera comme une noyade, mais heureusement une mort sans souffrance. Donc, ceux qui vivent le long des côtes meurent à cause des raz-de-marée, pratiquement tous, à moins de n’être déjà morts.
  • Pour ceux qui vivent à l’intérieur des terres loin de la menace des raz-de-marée, les séismes sont dévastateurs. Excepté les habitats les plus légers, tout s’effondre sous la violente secousse, écrasant et piégeant toutes choses à l’intérieur. Ceux qui seront dans des tentes ou des huttes de pailles se retrouveront ballottés dans tous les sens, comme leur logement, mais sans grandes blessures à part les égratignures et les bleus. Se coucher par terre à ce moment là sera bien faire et en soi une protection car les frottements au sol empêchent de se faire projeter. Dans les villes, les structures s’effondrent, reproduisant le scénario observé après les tremblements de terre majeurs, un peu partout. Les blessés meurent faute de soins et les vivants tombent bientôt malades après avoir bu des eaux usées contaminées, et comme les transports sont bloqués de partout, la famine aussi fait rapidement beaucoup de victimes.
  • Ceux qui vivent sur les plaques subductrices qui bordent les océans se retrouveront sous une profondeur d’eaux océaniques auxquelles ils ne pourront pas résister. Ils seront sûrement noyés. Ceux qui se trouvent là où se produisent de rapides subductions, dans des zones au-dessus du niveau de la mer, se pourront être sur un sol qui chauffe par la suite du basculement des pôles quand s’arrête la croûte en mouvement et que les plaques, essentiellement, se flanquent les unes contre les autres comme les wagons d’un train dont le moteur s’arrête soudain. Là il est bon de se trouver en hauteur, car plus on est loin des endroits où le frottement sur la croûte crée de la chaleur, mieux c’est. La chaleur peut être assez forte pour faire fondre la roche, comme l’attestent les témoins qui ont survécus à ces terribles spectacles. Les volcans, actifs et inactifs, exploseront violemment, et couvriront les zones alentour de pluies de roches et de poussière, en amenant l’air à des températures telles que toute vie sur place s’éteint en un clin d’œil.
  • Les éclairs et les tempêtes de feu, issues des composés pétrochimiques enflammés qui tombent sur Terre en rideaux de feu, composés formés lors de l’interaction des gaz avec la chaleur des volcans et les éclairs continuels, ne peuvent être prédits. Ils peuvent se produire partout dans le monde, car les vents forts comme des ouragans sont un facteur atmosphérique, ce que ne sont pas les terres. Si elles peuvent être rares, ces tempêtes de feu sont dévastatrices, et brûlent tout sous le mur de flamme en un holocauste. Les victimes horrifiées ont peu de chance de réaliser seulement ce qui se passe avant d’être englouties et de perdre conscience par manque d’oxygène. Comme lors de la combustion humaine spontanée, la victime est inconsciente pendant qu’elle est brûlée. On trouvera la meilleure protection contre cette forme assez rare de catastrophe en s’abritant sous un toit métallique, qui ne brûlera pas.
  • Dans les zones rurales, les survivants auront moins à faire de l’effondrement de la civilisation que des changements climatiques. Dans un premiers temps, les réserves seront consommées jusqu'à épuisement, puis s’installe un réel souci de n’être pas capable de faire pousser des cultures. Le Soleil ne brillera-t-il jamais à travers les nuages ? Plus que toute autre raison, c’est ce qui poussera les survivants du basculement des pôles à l’errance - ils recherchent une terre où brille le Soleil comme avant, sûrs qu’ils sont d’être du mauvais côté de la Terre pour une raison ou une autre. La famine porte bientôt les survivants à manger tout ce qui leur tombe sous la main, à mastiquer des vieux bouts de cuir, à manger les branches d’arbres morts, mais la faim tenaillante persiste. Mourir de faim est aussi quelque peu douloureux, car une sorte de stupeur s’installe. L’esprit est engourdi, et une langueur enveloppe l’humain, qui est essentiellement endormi quand la mort arrive.

 La 12ème Planète, en baroudant à travers le Système Solaire, n'appose pas son influence qu'à la Terre, comme on l'imagine aisément. Comment n'affecterait elle pas les autres planètes, surtout celles qui sont proches du Soleil? Si la Terre subit à chaque fois un basculement des pôles, pour être constituée de matériaux qui cherchent à s'aligner au champ magnétique de la comète géante, les autres planètes réagissent totalement différemment. Vénus, par exemple, est relativement peu touchée, à part un léger changement d'orbite au passage de la comète. Mars subit lui aussi un basculement des pôles, mais léger, car cette planète est refroidie et son noyau est moins fluide que celui de la Terre. Les planètes extérieures, selon leur masse, sont légèrement attirée vers l'intérieur au cours du passage de la comète, mais retrouvent leur cheminement normal par la suite, l'influx des paramètres qui déterminent leur orbite naturelle reprenant le dessus. Et comment le Soleil réagit il, pour sa part? De façon imperturbable, même pas la moindre éruption, parce que l'activité solaire provient de l'intérieur du Soleil, et non de l'extérieur.

 

Prophéties des Hopies
Chez les indiens Hopis d'Amérique du Nord, l'une d'elles dit ceci : "Un jour certaines étoiles viendront ensemble en une seule rangée, comme cela s'est déjà produit il y a des milliers d'années. C'est le temps de purification pour la Terre. Des changements de climat et de nombreuses catastrophes peuvent se produire quand nous parviendrons à ce stade. Ce qui peut se produire alors personne ne peut le savoir réellement". Des " étoiles en une seule rangée " ? Voilà un élément qui évoque l'alignement de toutes les planètes prévu le 21 décembre 2012. D'après cette prophétie, outre d'immenses dégâts et pertes en vies humaines, ce serait le début d'une nouvelle ère glaciaire. Les prophéties des Hopis auraient été communiquées à leurs prophètes par le Créateur lui-même. Elles peuvent ou ne peuvent pas se concrétiser. Il s'agit donc davantage de probabilités modifiables selon la volonté du Créateur ou des hommes, d'après ce que prétendent les Hopis qui les ont faites. Celles qui se sont réalisées sont tellement impressionnantes que le livre des prophéties des Hopis (Hotevilla) a été traduit en Français par l'Unesco (T. E. Mails, op. cit., p. 186).

Prophéties des Mayas
Les prophéties des Mayas sont en gros identiques à celles des Hopis. Elles indiquent que nous sommes parvenus à la fin d'un dernier cycle d'existence pour nos civilisations. Les dates données de ce cycle correspondent pour le début au 12 août 3114 avant J. C. et au 21 décembre 2012 pour la fin. A ce moment-là notre planète est censée enregistrer de très violents séismes terriblement dévastateurs.

  Nostradamus
L’effrayante perturbation dans l’orbite et dans le mouvement de la planète Terre est expliquée scientifiquement par le voyant Nostradamus lui-même, par l’approche d’un autre astre qui, durant sept jours, apparaîtra comme un autre soleil.

II-41
La grand estoille par sept jours bruslera,
Nuee fera deux soleils apparoir,
Le gros mastin toute nuict hurlera,
Quand grand pontife changera de terroir.


"A une éclipse de soleil, dit Nostradamus, succédera l’été le plus obscur et le plus ténébreux qui ait jamais été vu depuis la création jusqu’à la passion et la mort de Jésus-Christ, et depuis ce moment jusqu’à ce jour, et c’est au mois d’octobre que se produira une grande translation, de telle sorte qu’on croira que la Terre sera sortie de son orbite et se sera abîmée dans les ténèbres éternelles".

L’Apocalypse
L’Apocalypse de Saint-Jean mentionne cet astre, le baptisant du nom d’Absinthe, amertume, (Apoc. VIII, 11). Cette planète gigantesque, habituellement désignée sous le nom d’Hercolobus, est appelée par certains la "Planète Froide" et d’autres la nomment la "Planète Rouge" ; elle est incontestablement beaucoup plus grande que Jupiter, le géant colossal de notre système solaire.

Astrologie l’Inde ancienne
Les astrologues de l’Inde ancienne nommaient Yuga le cycle de 3600 années correspondant au Shar. Selon les Puranas en effet, une Ère complète dure 14400 ans (soit 4 x 3600 ans) et se divise en quatre Âges principaux articulés à partir de ce cycle : le Satya Yuga ou Âge d’Or qui dure 7200 ans (soit 2 Shars), le Treta Yuga ou Âge d’Argent qui dure 3600 ans (soit 1 Shar), le Dwapara Yuga ou Âge de Cuivre qui dure 2400 ans (soit 2 tiers de Shar), et le Kali Yuga ou Âge de Fer qui dure 1200 ans (soit le tiers restant du quatrième Shar). Ces Âges se divisent eux-mêmes en sous-âges qui ont les mêmes noms et s’échelonnent selon le même rapport-temps (2 + 1 + 2/3 + 1/3 = 4). Ainsi, le Kali Yuga comporte son âge d’or qui dure 600 ans, son âge d’argent qui dure 300 ans, son âge de cuivre qui dure 200 ans et son âge de fer qui dure 100 ans. La période que nous finissons actuellement de traverser correspond à l’âge de fer du Kali Yuga et s’étend du début de notre XXe siècle au retour de Nibiru et au démarrage d’un nouveau grand cycle de 14400 années (= 4 Shars).

Prophétie de V.M RABOLU

HERCOLOBUS-PLANETE ROUGE

Voici des extraits de ce livre si mystérieux et inquiétant.

hercolubus_large_fr.jpg

"Hercólubus ou Planète Rouge est 5 ou 6 fois plus grand que Jupiter, c’est un énorme géant que rien ne peut arrêter ou dévier.

Ce livre, je l'ai écrit avec beaucoup de sacrifice, étendu sur un lit, sans pouvoir me lever, ni m'asseoir, mais considérant le besoin qu'il y a d'avertir l'Humanité du cataclisme qui vient, j'ai fait réellemnt un grand effort.

Ce message, je le dédie à l’Humanité comme dernier recours, parce qu’il n’y a rien d’autre à faire.

Lorsque Hercólubus sera plus près de la Terre, qu’il sera à la hauteur du soleil, alors les épidémies mortelles commenceront à se répandre sur toute la planète et les médécins et la science officielle ne sauront pas de quelles maladies il s’agit et comment les soigner, ils resteront désorientés et désarmés.

L’axe de la Terre n’est plus à sa place et avec les tremblements de terre, les raz-de-marée, il finira par lacher.

Il y a de grandes fissures tout au fond des mers, très profondes, où le feu de la Terre est déjà entré en contact avec l’eau et les cyclones commencent à se déchaîner, ce que les nord-américains appellent “Le Phénomène de El Niño”; ce n’est pas “El Niño”, c’est le contact du feu de la Terre avec l’eau, qui s’étend à travers l’océan.

Ce que j’affirme dans ce livre est une prophétie très court terme, parce que je connais la fin de la planète. Je ne veux pas faire peur, je veux prévenir, parce que je suis inquiet pour cette pauvre Humanité. Les faits ne se feront pas attendre et il n’y a pas de temps à perdre avec des choses illusoires.

Je fais savoir qu'Hercolubus est une crétion, un monde comme le nôtre. Une Humanité l'habite, aussi perverse que celle d'ici. Chaque planète, chaque monde a son Humanité. Que ces messieurs les scientifiques n'aillent pas croire qu'ils vont pouvoir attaquer cette planète et la désintégrer, parce que là-bas, ils possèdent aussi leurs armes, et ils peuvent répondre et nous faire disparaître d'un moment à l'autre. Si jamais ils les attaquent, ils vont se défendre et alors, la fin n'en sera que beaucoup plus rapide."

LES SOLUTIONS POUR SE PROTEGER:

"Il faut commencer à nous auto-observer pour voir les milliers de détails négatifs que nous avons.-Voilà le travail que doit faire quiconque veut sauver du désastre qui arrive. Des détails négatifs comme les mauvaises pensées, la haine, l'envie qu'on ressent envers d'autres personnes, l'ambition, dérober des pièces de monnaie ou des choses insignifiantes, dire des mensonges, prononcer des paroles pleine d'orgueil, la convoitise, bref toutes ces chosesqui, qui au fond, sont négatives, on doit commencer à les désintégrer sérieusement.

Il y a une autre étincelle divine en nous qui s'appelle la Mère Divine, qui a pour mission de désintégrer les défauts avec une lance qu'elle possède. Aussi infime soit le détail, on doit demander à la MERE DIVINE interne: "Ma Mère, enlève-moi ce défaut et désintègre-le avec ta lance". Et elle le fait alors parce que c'est sa mission: nous aider de cette façon à nous libérer, petit à petit,

Ce que j'enseigne ici doit être mis en pratique dans les faits: où qu'on aille, qu'on soit entrain de travailler, ou en train de faire quoi que ce soit, on doit faire attention au mental, au coeur et au sexe. Ce sont les trois centres par lesquels tout défaut se manifeste, et quand un élément est en train de se manifester, par n'importe lequel de ces trois centres, tout de suite on fait la demande à la Mère Divine, pour qu'elle procède à sa désintégration.

Avec ce travail de la mort de l'ego que je suis en train d'indiquer, on acquiert la Chasteté Scientifique et on apprend à aimer l'Humanité. celui qui ne travaille pas avec la désintégration des défauts ne pourra jamais parvenir à la Chasteté, ni arriver non plus à sentir de l'amour pour les autres, parce qu'il ne s'aime pas lui-même.

La désintégration des défauts et le dédoublement astral sont les SEULES ET UNIQUES FORMULES existantes pour être sauvé."

                                                                                                                        V.M. Rabolú 

Le livre «Hercólubus ou Planète rouge» est une aide proposée à l’humanité afin d’éviter sa destruction due à l’arrivée de la planète Hercólubus. Pour autant, sa vente ne peut pas avoir de but lucratif et ne peut pas servir à enrichir autrui.

Son auteur, V.M. Rabolù a écrit ce livre en renonçant à tout gain personnel et pour cela, Les Editions Humanidad (honduras) diffuse cette oeuvre à prix coûtant, sans aucun bénéfice extra.

De même, Les Editions Humanidad n’éditent aucun autre livre que celui-ci ou d’autres auteurs et ne font pas de réimpressions d’autres œuvres. Ils distribuent exclusivement «Hercólubus ou planète rouge» de V.M. Rabolù.

Sincèrement.
Editions Humanity (Honduras, Central America)

Site du livre: http://www.hercolubus.net

Les œuvres audiovisuelles inspirées de cette dernière et sous format vidéo qui circulent sous les titres de  «HERCÓLUBUS: LA FIN DES TEMPS» et «HERCÓLUBUS II» ne sont pas AUTORISEES par révocation expresse expédiée par l’auteur le 24 août 1999.

Ceci en raison de l’usage frauduleuse et illégale que l’on fit dans ces œuvres audiovisuelles en utilisant l’œuvre originelle du V.M. Rabolù « Hercólubus ou Planète Rouge », en attribuant des dates et des passages qui n’apparaissent pas dans l’œuvre originelle.

Quelques précisions externes sur Hercolubus
 
L’Apocalypse de Saint-Jean mentionne cet astre, le baptisant du nom "d’Absinthe, amertume", [Apoc. VIII, 11]. Cette planète gigantesque, habituellement désignée sous le nom d’Hercolobus, est appelée par certains la "Planète Froide" et d’autres la nomment la "Planète Rouge" ; elle est incontestablement beaucoup plus grande que Jupiter, le géant colossal de notre système solaire.
 
 V. M. Rabolù, Indien d'Amérique du Sud, confirme dans "Hercolobus, planète rouge" édité en 2002, l'approche de Nibiru, qu'il a rebaptisée Hercolubus. Il décrit l'objet comme une énorme planète et confirme qu'elle influence et perturbe d'ores et déjà la Terre.

Voici ce que dit Rabolù à propos de la planète rouge : “Nous allons parler d’Hercolubus ou Planète Rouge, qui se dirige vers la Terre. Les scientifiques, selon leurs dires, l’ont même déjà pesé, il pèse tant de tonnes et mesure tel diamètre, comme s’il s’agissait d’un jouet pour enfants; mais ce ne pas ainsi. Hercolubus ou Planète Rouge est 5 ou 6 fois plus grand que Jupiter, c’est un énorme géant que rien ne peut arrêter ou dévier .../... L’axe de la Terre n’est déjà plus à sa place, et avec les secousses, les tremblements de terre, les raz-de-marée, il finira par lâcher et l’enfoncement commencera. Ne croyez pas cher lecteur, que la planète va s'enfoncer d'un seul coup. C’est un processus long, lent, angoissant”.
 

Source:

=====

D'AUTRES SOLUTIONS PROPOSEES POUR SE PROTEGER D'UN EVENTUEL CATACLISME

 Il y a de nombreux endroits sur Terre qui seront plus sûrs que d’autres. Le bon sens doit vous guider. Si l’on s’enquiert de la littérature sur les changements géologiques passés, et les enregistrements écrits et parlés des cataclysmes du passé, on peut tracer leur chemin. Les lignes de côte sont dangereuses, car les raz-de-marée y seront énormes. Les plaques subductrices ou les zones proches de montagnes jeunes seront risquées. Les bâtiments susceptibles d’être endommagés par les séismes seront à éviter et le mieux sera d’être sous une structure la plus légère possible comme une tente ou une hutte. Des abris naturels contre le vent existent, tels que les vallées entre les montagnes.
  • On peut prévoir que les zones de montagnes jeunes seront sujettes à de nouveaux soulèvements lors du basculement des pôles qui s’annonce. Cela inclut les Rocheuses à l’ouest du Fossé Continental, car lorsque le Pacifique se resserrera, la plaque subductrice qui va plier sous la côte ouest créera non seulement des soulèvements et des déplacements des zones de surface au-dessus de cette plaque, mais encore un réchauffement de la Terre dû au frottement. Ce sera la même chose dans l’Himalaya, mais en revanche les montagnes d’Europe ne seront ni plus ni moins sûres que les autres régions de ce continent, car l’Atlantique fera pivoter l’Europe et en abaissera le niveau. Donc, les montagnes d’Europe seront plus sûres que les plaines qui sont sujettes aux raz-de-marée. La chaîne montagneuse qui court le long de l’Amérique du Sud est aussi grandement sujette à traumatismes lors du basculement, de la même façon que les Rocheuses. Ici encore, la terre à l’est du Fossé Continental est le point le plus touché.
  • Dans les deux Amériques, les terres situées à l’est du Fossé Continental ont tendance à aller vers un petit tour dans les plaines de l’est. La chaleur due au frottement joue ici, mais il n’y a pas de chaleur par compression. La chaleur due au frottement est aussi plus proche de la surface et se dissipe plus vite que la chaleur générée par le frottement des plaques plus profondes où la température monte jusqu'à véritablement faire fondre la surface rocheuse.
  • Inutile de dire que les cavernes ou les tunnels construits par l’homme dans les zones de montagne soumises à traumatismes ne seront pas des lieux sûrs. Visitez seulement Yosemite Park pour observer les forces qui seront en jeu. La vallée à 2000 pieds au-dessous des montagnes environnantes, pour preuve des forces de cisaillement qui eurent lieu dans la roche solide par le passé. Est-ce que les cavernes et les tunnels construits par l’homme dans les montagnes plus anciennes seront plus sûrs? Oui et non, car dans chaque cas la structure de la zone montagneuse et en particulier la stabilité de la caverne ou du plafond du tunnel doivent être analysés. Chaque cas est un cas particulier. Comme les humains prennent le risque d’être piégés ou ensevelis et ne doivent pas espérer du secours par la suite, cette solution est de loin la moins sûre de toutes les autres solutions.
  • L’eau adoucit le souffle dû à la fois aux secousses des séismes et aux projections de débris, si l’on est sous l’eau. Cependant, l’eau vous emporte dans ses flots, et le nageur ou le plongeur peut se retrouver à des centaines de miles à l’intérieur des terres quand le raz-de-marée se retire, ou loin de toute côte.

Source:
 
 
 
 
 
 
 

=====

La mystérieuse planète X
 
(Article à voir)

 En 1978, 2 astronomes de l'observatoire de la Marine US à Washington, R. Harrington et T. Van Flanders établirent que les orbites de Neptune et Uranus avaient subi des perturbations venant de l'attraction gravitationnelle d'un mystérieux corps céleste non identifié et qui fut appelé la planète X.. Cette mystérieuse planète avait précédemment éjecté Pluton et Charon de leurs anciennes positions (comme satellites de Neptune). Selon ces deux astronomes, la planète X. était une intruse que le soleil aurait piégé dans une orbite très excentrique, très inclinée sur l'écliptique. Cette planète aurait 3 aux 4 fois la masse de la terre.

En fait, les astronomes sont pour la plupart convaincus qu'il existe réellement une planète supplémentaire dans notre système solaire, raison pour laquelle elle fut appelée la 10e planète ou planète X.. Même la NASA en 1982 va reconnaître l'existence possible de la planète X.. Puis, en 1983, le satellite Iras repère dans l'espace lointain un objet mystérieux, ainsi que le rapporte le 30 décembre 83 le Washington Post après avoir interviewé le responsable de l'Iras qui déclare "un corps céleste, peut-être aussi gros que la planète Jupiter et peut-être orienté vers la terre au point de faire partie du système solaire, a été découvert dans la direction de la constellation d'Orion par un télescope en orbite... nous ne savons pas ce que c'est".

Dans les années qui suivirent, on fut plus discret, mais les recherches continuèrent indiquant que X. devait avoir une orbite inclinée de 30 degrés sur l'écliptique, qu'elle devait se trouver trois fois plus loin du soleil que Pluton et avoir 3 à 4 fois la masse de la terre. En 1987, la NASA reconnaît officiellement l'existence de cette planète, ainsi que le rapporte Newsweek du 13/7/87 "... La semaine dernière, la NASA fit une déclaration étrange : une 10e planète, excentrique, pourrait être en orbite (ou non) autour du soleil...
".

Le 7 avril 2001, le rapport de Science News titre "l'orbite singulière d'une comète suggère une planète cachée " écrit " bien au-delà des neuf planètes connues un objet aussi massif que Mors pourrait avoir fait partie de notre système solaire et pourrait bien s'y trouver encore". Cet article rapporte la découverte par une équipe d'astronomes, l'année précédente, d'une comète désignée cette fois-ci sous le nom de 2000-CR/105, sur une orbite solaire elliptique qui la situe à 4,5 milliards de kilomètres du soleil et (ajoute Sky And Télescope du 05/04/2020) cette orbite à une périodicité de 3300 ans. Une autre étude de l'équipe de L'observatoire de Nice Côte d'Azur, parue dans Icare suppose que l'orbite de la comète pourrait être l'ouvre d'une planète encore invisible aussi grosse que Mars.... Bref, la mystérieuse planète alimente les conversations des astronomes ; De toute évidence la planète est bien là, toujours aussi mystérieuse. Mais elle n'intrigue pas que les astronomes si l'on en croit Zacharia Sitchin (
www.surfingtheapocalypse.com/sitchin.html) " je prophétise le retour, dans les temps présents, de cette planète, qui se nomme Nibiru...
" (Ce serait la Nibiru des Sumériens).

Est-ce un hasard si plusieurs médiums prévoient l'arrivée d'une planète ou d'une grosse comète dans notre système solaire, les uns au cours de l'année 2003 voire à la fin, d'autres en 2011-2012 ?
Selon les prophéties Incas relatées par A. Villoldo, à l'approche de la fin des temps (notre époque) nous vivrons la grande période de purification appelée Paccachuti, dans l'année 2003 ; Ceci rejoint les prédictions de nombreux médiums et prophètes : 2003 devrait être une année importante dans le parcours chaotique de l'humanité. Certains comme R. Ghotswolf prévoient un déplacement des pôles en 2003.
Certains initiés pensent que le monde actuel est tellement "pourri" que des millions de gens par le monde souhaitent et prient pour que ce monde corrompu soit pulvérisé ; la force de leurs prières est telle qu'elle permet d'émettre des ondes suffisamment puissantes pour créer une catastrophe. R. Hoagland qui prétend avoir des informations d'initiés situent cette date en 2003. D'autres, très nombreux aussi, prévoient en 2003 un premier passage dévastateur de la comète et un dernier en 2012. Cette date de 2012 marque aussi la fin du calendrier Maya.

Source:

http://www.aci-multimedia.net/feminin/astrologie/planete_x.htm

=====

 

La constante de Ninive

 Cette constante prouve que la 12ème planète Nibiru ou Marduk existe.

 Cette planète existe, et l’on ne peut en douter, puisqu'elle est indispensable pour arriver à certains calculs.

 



C'est grâce à l'obligeante coopération de notre Ami, Jean-Charles, membre actif de l'IRC, ayant écrit ces pages il y a un peu plus d'une vingtaine d'années, que j'ai le plaisir de porter à la connaissance des visiteurs de ce site une découverte n'ayant pas fait grand bruit à l'époque.. et qui pourtant remet en cause ce que nous savons des Civilisations Anciennes.. et bien oubliées, dont la connaissance des Sciences remet parfois en question ce que nous possédons.. redécouvert souvent à grand peine..

Jean A n n e



"Pour comprendre un peu le monde,

Il suffit de retrouver le sens vrai des choses."


Vers le milieu du 19° siècle à Mossoul, à côté de Bagdad, il y avait un consul de France nommé Paul-Emile BOTTA qui s'ennuyait à mourir car il n'avait pratiquement rien à faire.

Pour passer le temps, il faisait de longues marches ou des promenades à cheval, le soir à la tombée de la nuit, dans le désert et sur les collines qui entouraient la ville.

A force de se promener ainsi, il finit par remarquer que, certaines de ces collines avaient une forme beaucoup trop régulière pour avoir été mises là par la nature. D'autre part, il savait qu'il n'était pas rare de ramasser des débris de poteries très anciennes sur ces sites.

Un jour de 1840, BOTTA eut l'idée de commencer à creuser dans l'une d'elles, la colline de KUYUNDJIK, qui se trouvait sur la rive du Tigre, juste en face de Mossoul, pour essayer de décou­vrir ce, qu'il pouvait y avoir dedans.

En plus des débris de poterie habituels, il trouva presque immédiatement des tablettes d’argile dont la plupart mesuraient 17 cm sur 22. Ces tablettes étaient couvertes de signes cunéiformes dont on parlait beaucoup à if époque, mais que personne n'avait encore réussi à déchiffrer.

Botta se lassa rapidement de collectionner des débris de poterie ou des tablettes d'argile et il commençait à se désintéresser de la question lorsqu!il rencontra à Mossoul, en 1842, un jeune anglais nommé LAYARD qui venait d'arriver.

Ils se lièrent d’amitié, fumèrent l’opium ensemble, -pratique du dernier chic dans les salons à cette époque- mais heureusement pour lui, Layard dut abandonner car cela le rendait très malade.

Botta raconta à Layard ses tentatives archéologiques qui intéressèrent beaucoup ce dernier.

Ensemble, pour tuer le temps, ils décidèrent de se rendre à Kuyundjik. Lorsqu!ils se trouvèrent sur la colline, Layard convint que c'était un site très intéressant, qui vaudrait certainement la peine d'être exploré.

Mais, comme ni l'un ni l'autre, après avoir abusé de l'opium, se sentait en forme pour manier la pelle, l'affaire en resta là. D'ailleurs, quelques jours plus tard, Layard repartit pour Istanbul, cette fois-ci en mission diplomatique officielle.

Botta qui avait maintenant complètement abandonné l’usage de l'opium et retrouvé presque intégralement sa raison, ne se laissa pas décourager par l'expérience de Kuyundjik et, en 1843, il obtint des crédits pour s'attaquer à une autre colline voisine, celle de KHORSABAD.

Sans trop se fatiguer, puisqu'il dirigeait les fouilles sous une tente bien climatisée et une outre à la main, il mit au jour le premier palais assyrien jamais découvert, celui du Roi SARGON, qui l'avait construit comme résidence d'été, dans les environs de NINIVE en 709 avant notre ère, après la conquête de Babylone.

Ce palais fournit des quantités énormes de bas-reliefs, de statues de lions et de taureaux ailés, dont la plupart sont aujourd'hui au musée du Louvre, sauf évidemment ceux qui se trouvaient sur un chaland qui fut emporté par le courant et sombra au milieu du Tigre.

Botta restera à jamais connu dans l'histoire de l'archéologie comme celui qui découvrit la civilisation assyrienne, que l’on ne connaissait jusque là que par la Bible. Lorsqu'il quitta Mossoul en 1846, Botta chargea le nouveau consul de France, un architecte nommé Victor PLACE, de continuer les fouilles et d'envoyer le tout au Louvre, ce que ce dernier fit bien honnêtement.

Mais Layard, le jeune anglais revint à Mossoul en 1847. Pour ne pas être en reste par rapport aux français, il commença par creuser la colline NEMROD, d'où il tira une quantité considérable de statues et de bas-reliefs, qu'il expédia à Londres au British Muséum, avec les mêmes ennuis qu'avaient connu Botta, c' est à dire qu'un certain nombre des envois allèrent instruire les poissons du Tigre.

A cette époque cela ne constituait pas une perte bien considérable tant les fouilles laissaient apparaître de trouvailles !

Malgré ses succès sur la colline Nemrod, Layard n'avait pas oublié deux choses: Premièrement, son ami Botta et leurs promenades sur le site de Kuyundjik en guise de traitement anti-drogue.
Deuxièmement, ses lectures de la Bible, et en particulier les passages dans lesquels il était question de la ville de NINIVE.

Plus il regardait la colline Kuyundjik, plus il pensait que la ville de Ninive ne pouvait être que là. Aussi décida-t-il de s'attaquer à nouveau à cette colline.
Il commença par creuser un puits vertical de six mètres de profondeur dans la colline, jusqu' à ce qu'il découvre une épaisse couche de briques.
De là, il creusa des tunnels horizontaux dans plusieurs directions.

Toujours est-il qu'au bout de quelques dizaines d'outres d'hydromel utilisées par Layard pour observer confortablement les travaux sans trop se déshydrater, on finit par découvrir un grand hall et un portail massif encadré de deux taureau ailés.

Quatre semaines de terrassement plus tard, il avait mis au jour neuf grandes pièces du palais de Sennachérib, qui règna de 704 à 681 avant notre ère et fut l'un des rois les plus cruels et les plus puissants que les assyriens aient jamais connus.

Jour après jour apparaissaient des statues, des bas-reliefs, des murs magnifiques couverts de briques vernissées, des mosaïques de caractères cunéiformes blancs sur un fond bleu turquoise.

C'est là que fut découvert le célèbre bas-relief en albâtre de la lionne blessée, qui se trouve aujourd'hui au British Muséum.

Cependant, malgré tous ces trésors archéologiques, ce n'est pas pour la découverte de ce palais que Layard sera connu dans l'histoire de l'archéologie, mais pour une autre découverte qu'il fit plus tard au même endroit, avec l'aide de son assistant Rassam.

Dès le début, pour éviter les histoires entre les français et les anglais, qui n'étaient pas en très bons termes, comme souvent dans leur histoire, ils s'étaient partagés les chantiers de fouilles avec de vagues lignes de démarcation.
Mais, un jour où son collègue français n'était pas là, Rassam, l'assistant de Layard eut l'idée de creuser un tunnel qui partait de la zone anglaise et arrivait en dessous de la zone française.

Et, par le plus grand des hasards, c'est là qu'il découvrit la bibliothèque du roi ASSURBANIPAL.

Il y avait, pêle-méle quelques trente mille tablettes cunéiformes qui contenaient toute la science des différentes civilisations de cette époque, ainsi que toutes les légendes qui racontaient la vie d'Assurbanipal, ce roi qui vécu de 669 a 626 avant notre ère.

L'année précédente, c'est à dire en 1849, un jeune anglais nommé RAWLINSON avait enfin déchiffré l'écriture cunéiforme.

Pour parvenir à ses fins, il s'était servi d'un texte en trois langues gravé dans la pierre d'un défilé montagneux par un certain DARIUS, 2500 ans plus tôt.

Ce fait était connu de Layard, mais comme personne à Mossoul était capable de traduire les tablettes trouvées dans la bibliothèque d'Assurbanipal, celles-ci furent expédiées à Londres, sans qu' aucune d'elles ne tombe dans le Tigre cette fois-ci.

Malgré le pli qui les accompagnaient et dans lequel Layard demandait une traduction rapide, toutes les tablettes furent entreposées dans les sous-sols du British Muséum par un magasinier un peu trop zélé.

Une vingtaine d'années plus tard, un autre jeune anglais nommé SMITH, retrouva ces tablettes par milliers entassées dans la cave.

La chance voulut que ce jeune homme se passionnait justement pour l'écriture cunéiforme, aussi se mît il en devoir de les traduire.

Nous étions alors en 1872, et, depuis 22 ans Layard attendait une réponse.

Par une chance extraordinaire, Smith eut la bonne idée de commencer sa traduction par les tablettes qui rapportaient l'histoire fantastique de GILGAMESH.

Cela lui rappela vaguement quelque chose de déjà lu, puisque Gilgamesh, son ami ERIDU et l'ami des Dieux UTNAPISHTIM, prévenu de l'imminence d'un déluge s'étaient mis en devoir de construire une arche qui, échappant à la destruction générale, s'échoua sur la montagne NIZIR.

Fait tout à fait troublant, ces tablettes écrites quelques 700 ans avant notre ère, racontaient des événements qui s'étaient produits plus de 3 000 ans auparavant, c'est à dire bien avant l'époque de la Bible.

Layard eut l'idée de creuser un tunnel qui partait de la zone anglaise et arrivait en dessous de la zone française.
Et, par le plus grand des hasards c'est là qu'il découvrit la bibliothèque, du roi ASSURBANIPAL.

Il y avait, pêle-mêle quelques trente mille tablettes cunéiformes qui contenaient toute la science des différentes civilisations de cette époque, ainsi que toutes les légendes qui racontaient la vie d'Assurbanipal, ce roi qui vécu de 669 a 626 avant notre ère.

L'année précédente, c'est à dire en 1849, un jeune anglais nommé RAWLINSON avait enfin déchiffré l'écriture cunéiforme.
Pour parvenir à ses fins, il s'était servi d'un texte en trois langues gravé dans la pierre d'un défilé montagneux par un certain DARIUS, 2500 ans plus tôt.

Ce fait était connu de Layard, mais comme personne à Mossoul était capable de traduire les tablettes trouvées dans la bibliothèque d'Assurbanipal, celles-ci furent expédiées à Londres, sans qu' aucune d'elles ne tombe dans le Tigre cette fois-ci.

Malgré le pli qui les accompagnaient et dans lequel Layard demandait une traduction rapide, toutes les tablettes furent entreposées dans les sous-sols du British Muséum par un magasinier un peu trop zélé.

Une vingtaine d'années plus tard, un autre jeune anglais nommé SMITH, retrouva ces tablettes par milliers entassées dans la cave.

La chance voulut que ce jeune homme se passionnait justement pour l'écriture cunéiforme, aussi se mît il en devoir de les traduire.

Nous étions alors en 1872, et, depuis 22 ans Layard attendait une réponse.

Par une chance extraordinaire, Smith eut la bonne idée de commencer sa traduction par les tablettes qui rapportaient l'histoire fantastique de GILGAMESH.

Cela lui rappela vaguement quelque chose de déjà lu, puisque Gilgamesh, son ami ERIDU et l'ami des Dieux UTNAPISHTIM, prévenu de l'imminence d'un déluge s 'étaient mis en devoir de construire une arche qui, échappant à la destruction générale, s'échoua sur la montagne NIZIR.

Fait tout à fait troublant, ces tablettes écrites quelques 700 ans avant notre ère, racontaient des événements qui s'étaient produits plus de 3 000 ans auparavant, c'est à dire bien avant l'époque de la Bible.

Visiblement les Hébreux qui avaient écrit la Bible s'étaient inspirés de l'épopée de Gilgamesh, c'est à dire d'une légende sumérienne pour raconter l'histoire du déluge et de l'arche de Noè, en y ajoutant quelques menus détails.

Malheureusement, il y avait un trou dans l'histoire de Gilgamesh, pour la bonne raison qu'il manquait une tablette, sans doute réduite en poussière depuis longtemps.

Mais Smith qui avait sans doute envie de voir du pays aux frais de la Couronne, arriva à persuader un conservateur du musée royal que la tablette avait due être oubliée dans les débris de la bibliothèque d'Assurbanipal, là-bas sur les rives du Tigre et de l'Euphrate.

Pour fléchir un peu ce supérieur, il avait argué du fait qu'il se ferait une joie d'aller chercher cette tablette lui-même, quand bien même serait-il obligé de manier la pelle et la pioche.

Comme le brave conservateur auquel il s'adressait avait adoré voyager dans sa jeunesse et qu'il avait gardé de celle-ci l'amour des belles histoires qu' offre parfois l'archéologie, il rédigea immédiatement un billet à ordre à l'attention de Smith pour que celui-ci lui rapporte la fin de l'histoire de Gilgamesh qui hantait désormais ses nuits.

De peur que ce brave conservateur qui lui avait signé le billet à la sortie de son club retrouve un peu ses esprits et revienne sur sa décision, Smith s'embarqua immédiatement pour Mossoul où il arriva en 1873.

C'est là que se fit sentir l'intervention bienveillante des Dieux !

En effet, à peine arrivé dans l'excavation, Smith retrouva la tablette manquante. Puisqu'il était là et que le prochain bateau en partance pour l'Angleterre ne levait l'ancre que le mois suivant, il en profita pour chercher si d'autres tablettes n' avaient pas été oubliées elles-aussi.

Il en trouva ainsi plus de 3 000 qui avaient échappées à Layard car elles se trouvaient à un niveau plus bas dans les ruines.

Par la même occasion Smith comprit alors pourquoi toutes ces fragiles tablettes étaient si merveilleusement conservées.

Elles avaient tout simplement été cuites lors de l'incendie du palais d'Assurbanipal qui possédait plusieurs étages de planchers en bois de cèdre, en s'effondrant en flammes.

Mais en 1875, comme maintenant d'ailleurs, les archéologues n' étaient pas très portés sur les chiffres.

Les tablettes chiffrées furent donc soigneusement classées et bien vite oubliées.

Ce n'est que dans le courant des années 1950 que ces tablettes furent étudiées et que leur traduction fut publiée dans un livre intitulé Gods, Graves and Scholars publié à New-York en 1951.

Dans les traductions figurait un nombre énorme de 15 chiffres de notre système décimal actuel:

195 955 200 000 000


soit près de 200 millions de millions plus que la valeur de la distance de la Terre au Soleil si l'on avait l'idée bizarre de l'exprimer en millimètres ! ...

Malgré l'énormité de ce chiffre, personne n'essaya de découvrir ce qu'un nombre aussi fantastique pouvait bien avoir signifié pour les assyriens qui vivaient a Ninive il y a plus de 3 000 ans maintenant.

La première personne qui ait essayé de découvrir la signification de ce nombre est un français naturalisé américain, Maurice CHATELAIN.

Pour la première fois, en 1963, il entend parler de ce nombre lors d'une conférence internationale d'astronautique qui se tenait à Paris.

Ce brillant mathématicien, alors Directeur technique des Systèmes de Communications et d'Informatique de la f usée Apollo, pense immédiatement que ce nombre énorme pourrait bien représenter la grande année ou grande constante que les astronomes et astrologues ont vainement essayé de découvrir depuis longtemps.

En effet, depuis des siècles, les astronomes et mathématiciens impressionnés par la régularité du mouvement des astres avaient essayé de percer le secret de cette merveilleuse horloge.

Ils avaient compris qu'il devait exister une très longue période de temps qui représenterait un nombre exact de révolutions de chacun des astres connus et, à la fin de laquelle, ces astres se retrouveraient tous ensemble à leur point de départ commun sur la bande zodiacale.

Cette période imaginaire, ils l'avaient appelé la grande année ou la grande constante.

Sitôt de retour aux Etats-Unis, Maurice Chatelain s’employa, avec son équipe, en plus de leur travail habituel, à percer le mystère de ce nombre qui les fascinaient de plus en plus.

Bien vite, ils avaient trouvé que ce nombre de 195 955 200 millions pouvait être exprimé par 70 multiplié 7 fois par 60.

Se souvenant que les Sumériens, ancêtres des Babyloniens, qui avaient été envahis par les Assyriens, employaient déjà, il y a 3 000 ans, un système de calcul sexagésimal basé sur des multiples de 60 et qu'ils étaient les inventeurs de la division du jour en 24 heures de 60 minutes de 60 secondes, donc en 86 400 secondes, ils comprirent immédiatement que ce nombre mystérieux de Ninive devait être une très longue période de temps exprimée en secondes.

Il leur fallut peu de temps pour découvrir que ce nombre représentait 2268 millions de jours.de 86 400 secondes,

mais cela ne leur disait cependant pas quel pouvait être le sens d'une telle longueur de temps: Plus de 6 millions d'années de 365 jours !

Pour essayer de mieux percer les secrets de cette constante, Chatelain et son équipe s'étaient intéressés également aux Sumériens. Ce peuple, dont l'origine est encore complètement inconnue, ils ètaient des astronomes et des mathématiciens fantastiques:



Les Summériens connaissaient les périodes de révolution et de conjonction de toutes les planètes, y compris Uranus et Neptune découvertes par nos civiiisations en 1781 pour la première et en 1846 pour la seconde !

Entre autres choses, ils connaissaient également le phénomène astronomique connu maintenant sous le nom de précession des équi­noxes, qui fait tourner l'axe de rotation de la Terre autour du pôle de l'écliptique en 9 450 000 jours, soit environ 26 000 ans!



L’équipe de la NASA eut alors un grand choc.

En effet, 2268 millions de jours, soit la constante de Ninive exprimée en jours, représentait exactement 240 précessions des équinoxes !!

En d'autres termes, le nombre sacré de Ninive représentait pour les sumériens 240 cycles de rotation des saisons autour de la bande zodiacale, mais exprimée en secondes de temps, au lieu de l'être en jours ou en années comme le font maintenant les astronomes modernes !

Tous les membres de l'équipe étaient maintenant persuadés qu ils venaient de redécouvrir la grande constante du système solaire.

Il ne restait donc plus qu'à démontrer que cette constante était un multiple exact de n'importe quelle période de révolution ou de conjonctions de n'importe quelle planète, comète ou satellite du système solaire.

Cela fut rapidement fait.

Aucune révolution ou conjonction de planète, comète ou satellite ne fut trouvée qui ne fut pas une fraction exacte, avec au moins quatre décimales, de la grande constante de Ninive.

Bien entendu, tout cela fut publié dans des revues internes à la NASA.

La communauté astronomique fut troublée par ces résultats fantastiques, mais elle refusa cependant d'avaliser cette découverte car le travail était jugé incomplet sur un point de vue purement scientifique !!.

En effet, en partant de la constante et d'un élément astronomique d'une planète, comète ou satellite du système solaire il était alors impossible de calculer d'autres éléments astronomiques propres à ces planètes, comètes ou satellite du système solaire.

En particulier, en partant des périodes de révolutions synodique de la constante, il était impossible de calculer les périodes de révolutions sidérales, et inversement, ainsi que d'obtenir des éléments caractéristiques de l'orbite.

Les choses en étaient là quand j'eus de fréquents contacts avec Maurice Châtelain.

Celui-ci me permit de découvrir que nos ancêtres possédaient des connaissances fantastiques notamment en astronomie et en mathématiques et que l'histoire des civilisations ne s'est probablement pas déroulée de la façon dont la science officielle nous le raconte encore aujourd'hui!

Aussi, depuis cette rencontre avec Maurice Châtelain, j'ai recueilli le maximum de données concernant tous les aspects insolites des sciences,en particulier dans le domaine de l'archéologie.

C'est en compilant ainsi certains documents que j'en suis venu à entendre parler d'autres tablettes sumériennes, celles de NIPPUR.

Au nombre de 30 000, comme celles de Ninive, ces tablettes, dont l'âge est estimé à plus de 6 000 ans avant notre ère racontent avec force détails l'histoire de la Création.

D'après ces tablettes, il existait il y a très longtemps dans notre système solaire une énorme planète nommée MARDUK (1).

Celle-ci faisait le tour du Soleil en 3 600 ans de 360 jours chacun, sur une orbite très allongée qui lui permettait de passer très près du Soleil et de s'en éloigner à des distances fantastiques.

C'est sur cette planète que vivait AXU-1, le Dieu suprême créateur de toute choses, ainsi que les membres de sa famille qui exécutaient ses volontés.

Anu, ce Dieu suprême restait en permanence sur la planète MARDUK où il prenait toutes les décisions importantes, tandis que ses enfants vivaient la plupart du temps sur Terre.

Anu avait deux fils, ENLIL qui était roi de Summer et vivait à NIPPUR, et ENKI qui était le Roi de la mer et de l'Afrique et qui vivait à ERIDU.

ANU avait également une fille nommée NINURSAG qui régnait sur le royaume de DILMUN, sur la côte Ouest du golfe persique, en face de l'ile de BARHEIN qui en faisait d'ailleurs partie.

D’après ces tablettes, les relations sexuelles entre Ninursag et ses deux frères était incestueuses. ENLIL était l'époux de la déesse ;NINLIL qui lui donna un fils nommé NANAR, tandis que ENKI était marié à la déesse NINKI qui lui avait donné un fils nommé MARDUK, comme la planète où vivait le Dieu suprême ANU.

Il y avait beaucoup d'autres Dieux sur la Terre à cette époque là, mais pas encore d'hommes.

Il n'y avait que des humanoïdes stupides dont les Dieux ne pouvaient rien tirer, de sorte qu'ils étaient obligés de travailler eux-mêmes, ce qui est un comble pour un Dieu!

Le travail le plus pénible était celui des mines d’où étaient extraient les métaux lourds tels que le platine, l'or, le mercure, le plomb, l'argent, le cuivre, dont les Dieux faisaient une grande consommation et qui n'existaient pas sur la planète MARDUK.

Mais, comme dans toute société de consommation qui se respecte les Dieux mineurs firent un jour la grève. Leurs revendications étaient d'ailleurs beaucoup plus simples à comprendre que celles des grévistes actuels: ils ne voulaient plus travailler , ce qui semble assez logique pour des Dieux !

Ils exigèrent qu'on leur fabrique des robots pour faire le travail à leur place. ENKI, qui était Président de la compagnie des mines fut très ennuyé par cette grève car il avait d'importantes commandes à livrer.

Après avoir consulté ENLIL et NINURSAG, il porta l'affaire devant ANU.

Ce dernier, bien que Dieu suprême, reconnu que les Dieux mineurs n' avaient pas tout à fait tort et décida qu'il fallait faire quelque chose. Les Dieux pensèrent d'abord à améliorer les humanoides, mais cela leur fit peur car il était à craindre que ceux-ci deviennent un jour aussi intelligents que les Dieux et qu'ils se révoltent à leur tour. ANU décida donc qu'on essaierait d'inséminer des animaux avec de la semence divine, mais le résultat fut désastreux.

  (1) Voir les ouvrages « La 12° Planète » et « L’Escalier Céleste » (2001) de Zacharia Sitchin

C'est de cette époque que datent tous les monstres dont on parle dans la plupart des légendes anciennes, tels que les centaures, les minotaures, les faunes etc ...

On peut d'ailleurs voir ces monstres sur des quantités de sceaux sumériens cylindriques.

D'autre part certains Dieux pervers avaient pris goût à ces copulations bizarres et délaissaient leurs femmes lesquelles, pour se satisfaire, étaient elles aussi, obligées de faire la même chose de leur côté.

ANU, décida alors qu'il fallait arrêter cela tout de suite et qu'il fallait se débarrasser des monstres le plus vite possible.

Les Dieux durent finalement avoir recours aux humanoides, malgré tous les risques que cela comportait! Pour les premières expériences on préleva un ovule de femelle humanoide, on le fit fertiliser par ENKI, puis on le déposa dans la matrice de Ninursag qui le féconderait.

Si l'on en croit les tablettes, le résultat ne fut pas très brillant non plus, car les premiers hybrides étaient stériles et ne pouvaient même pas retenir leur urine.

D'autres avaient les deux sexes à la fois où pas de sexe du tout, ou encore ils avaient le coeur ou le foie défectueux.

NINURSAG eÛt ainsi six enfants anormaux avec ENKI, et il fallut aller chercher un autre couple divin pour se prêter à ses expériences car, de désespoir Ninursag s'était mise à boire et ne voulait plus rien savoir.

On essaya alors de faire fertiliser l'ovule d'humanoide femelle par NINURTA, et de le placer pour être fécondé dans la matrice de NINKI.

Cette fois, ce fut un succès et neuf mois plus tard elle mit au monde ADAPA qui fut le premier homme.

Elle en était très fier et le montra à tout le monde.

Il existe un sceau sumérien qui la montre tenant le nouveau né sur ses genoux. D'après les tablettes cette naissance eut lieu il y a environ 300 000 ans.

Le prototype d'ADAPA était tellement bien réussi qu'ANU décida de le faire fabriquer en grande série sous la direction de NINURSAG.

On commença avec 14 déesses sélectionnées dont la profession devint de fabriquer des ADAMU, nom donné aux ADAPA fabriqués en série.

Le seul inconvénients de ces ADAMUS qui étaient des hybrides, c'est qu'ils ne pouvaient toujours pas se reproduire .entre eux, un peu comme nos mules et mulets d'aujourd'hui !

Récemment, on a retrouvé une gravure sur une pierre qui montre cette fabrication en série, avec les déesses faisant la queue d'un côté pour être inséminées, le Dieu inséminateur au milieu, et les ADAMUS sortant en rang serrés de l'autre côté, tous exactement pareils comme avec le procédé moderne du Cloning que nos biologistes viennent de découvrir.

Peu à peu, sans doute à la suite de mélanges avec les Dieux et les Déesses qui ne demandaient que cela, les ADMVIUS mâles et femelles purent enfin se reproduire entre eux et les Dieux prendre un repos bien mérité!

Ils avaient enfin une race d'esclaves pour effectuer leurs travaux.

Au début, sur les conseils éclairés d'ANU, on ne donna à ces êtres ADAMUS que l'intelligence nécessaire pour effectuer leur travail d'esclaves.

Cependant, en raison de la beauté grandissante des filles des ADALIUS et de l'activité sexuelle incessante des fils des Dieux, il arriva un moment où une certaine élite se forma,, chez les ADAMUS qui devinrent alors aussi beaux et intelligents que les Dieux.

Voilà l'histoire de la création telle qu'on la trouve dans les tablettes de NIPPUR et je n'ai pas résisté à la raconter tant elle semble d'actualité à l'heure où nos biologistes possèdent les capacités de pouvoir la reproduire !

Mais dans ces tablettes on trouve aussi une autre histoire intéressante, celle de la destruction de la planète TIAMAT. Histoire qui va nous ramener directement à la fameuse constante de NINIVE.

Pour les Sumériens, notre Système solaire était composé de douze astres principaux, le Soleil, la Lune, et les neuf planètes que nous connaissons, plus une planète nommée TIAMAT qui était située entre Mars et Jupiter, planète qui fut nommée PHAETON par les Grecs et LUCIFER par les Romains. Cette planète avait à peu près la même orbite que l'astéroïde CERES aujourd'hui, c'est à dire qu'elle faisait le tour du Soleil en 1 682 jours.

D'après les tablettes la Terre était déjà habitée à cette époque par les derniers animaux géants et par les premiers humanoïdes.

En commençant par le Soleil qui s'appelait APSU et la Lune qui s'appelait KINGU, les noms des dix planètes étaient MUMU pour Mercure, LAHAMU pour Vénus, KI pour la Terre, LAMU pour Mars, TIAMAT pour Phaéton, KISHAR pour Jupiter, ANSHAR pour Saturne, ANU pour Uranus, EA pour Neptune et GAGA pour Pluton.

Evidemment, ces douze astres étaient également des Dieux, et leurs mouvements relatifs nous sont contés sur les tablettes comme étant les aventures guerrières ou amoureuses de ces Dieux.

Tout se passa très bien pendant longtemps, jusqu'au jour ou une énorme planète nommée MARDUK arriva du fin fond de l'Univers dans notre propre système solaire.

Elle frôla successivement les 5 planètes extérieures qui se trouvaient à peu près alignées à ce moment là et vint s'écraser sur TIAXAT qui arrivait alors en sens inverse. La petite planète TIAIUT explosa sous le choc et des morceaux furent projetés dans toutes les directions, sans toutefois pouvoir échapper complètement à l'attraction du Soleil.

Quant à MARDUK qui était beaucoup plus grosse, elle s'en tira sans beaucoup de mal et, considérablement ralentie par le choc, elle rasa successivement Mars, la Terre, la Lune, Vénus et Mercure en causant de grands ravages sur ces planètes compte-tenu de sa grande force d'attraction.
Mais, ayant­ perdu dans la collision beaucoup de vitesse, elle ne put complètement échapper à l'attraction du Soleil qui la captura et alla se placer sur une orbite épileptique très allongée, avec une période de révolution énorme que les Sumériens avaient estimée à 3 6015 ans de 360 jours, soit 1 296 000 jours.

A première vue, on peut penser que cette histoire de la planète MARDUK et de sa collision avec TIAMAT appartient pleinement au panthéon sumérien.

Le problème n'est pas aussi simple !

Maurice Chatelain et son équipe avait démontré que toutes les périodes de révolutions des planètes du système solaire représentaient un sous-multiple exact de la constante de Ninive.

En admettant que MARDUK existe effectivement et qu'elle appartienne à notre système solaire, sa période de révolution devait être, elle aussi un sous-multiple exact de la constante de Ninive en jours.

Ce qui est le cas.

Evidemment, ces douze astres étaient également des Dieux, et leurs mouvements relatifs nous sont contés sur les tablettes comme étant les aventures guerrières ou amoureuses de ces Dieux.

Tout se passa très bien pendant longtemps, jusqu'au jour ou une énorme planète nommée MARDUK arriva du fin fond de l'Univers dans notre propre système solaire. Elle rasa successivement les 5 planètes extérieures qui se trouvaient à peu près alignées à ce moment là et vint stécraser sur TIAMAT qui arrivait alors en sens inverse. La petite planète TIAMAT explosa sous le choc et des morceaux furent projetés dans toutes les directions, sans toutefois pouvoir échapper complètement à l'attraction du Soleil.

Quant à MARDUK qui était beaucoup plu& grosse, elle s'en tira sans beaucoup de mal et, considérablement ralentie par le choc, elle rasa successivement Mars, la Terre, la Lune, Vénus et Mercure en causant de grands ravages sur ces planètes compte-tenu de sa grande force d'attraction. Mais, ayant perdu dans la collision beaucoup de vitesse, elle ne put complètement échapper à l'attraction du Soleil qui la captura et alla se placer sur une orbite elliptique très allongée, avec une période de révolution énorme que les Sumériens avaient estimée à 3 600 ans de 360 jours, soit 1 296 000 jours.

A première vue, on peut penser que cette histoire de la planète MARDUK et de sa collision avec TIAMAT appartient pleinement au panthéon sumérien. Comme nous allons le voir maintenant, le problème n'est pas aussi simple !

Maurice Chatelain et son équipe avait démontré que toutes les périodes de révolutions des planètes du système solaire représentaient un sous-multiple exact de la constante de Ninive.

En admettant que MARDUK existe effectivement et qu'elle appartienne à notre système solaire, sa période de révolution devait être, elle aussi, un sous-multiple exact de la constante de Ninive en jours, soit 2 268 millions.



Ce qui est le cas: 2 268 000 000 / 296 000 = 1750



Ce fait vérifié, je décidais alors de reprendre les travaux de Maurice Chatelain. en incluant les données de MARDUK.

Les planètes sont des corps qui gravitent autour du Soleil suivant des ellipses généralement peu excentriques. La période de révolution sidérale est le temps nécessaire pour que la longitude moyenne du Soleil, comptée à partir d'un équinoxe fixe, augmente de 3600. Comme nous l'avons vu, les Sumériens étaient des mathématiciens et des astronomes remarquables qui connaissaient les périodes de révolution et de conjonction de toutes les planètes, y compris URANUS et NEPTUNE.

PLANETES

REVOLUTIONS SIDERALES TIREES DE L'ANNUAIRE DU BUREAU DES LONGITUDES (Edition 1971).

NOMBRE DE REVOLUTIONS NOMBRE DE REVOLUTIONS LA CONSTANTE DE NINIVE DE 2 268 000 000 DE JOURS

MERCURE

87,969256

25 781 734

VENUS

22497008

10 093 422

TERRE

365,2564

6 209 337

MARS

686997982

3 301 407

JUPITER

4332,589

523 475

SATURNE

10 759,23

210 796

URANUS

30 688e45

73 904

NEPTUNE

60 18193

37 686

PLUTON

90 465975

25 070

MARDUK

1 296 000

1 750


CALCUL DU MOYEN MOUVEMENT DIURNE SIDERAL :

Le mouvement diurne ou mouvement apparent de rotation des étoiles ou planètes est di! au fait que la Terre, gravitant autour du Soleil dans l'espace intersidéral, est un corps animé d'un mouvement de rotation quasi-uniforme autour d'un axe passant par son centre des masses.

En employant la constante de NINIVE, je découvris que ce moyen mouvement diurne sidéral pouvait être obtenu en employant la formule suivante:

Nombre de révolutions sidérales de la planète

contenues dans la constante de NINIVE

1750 = (Nombre de révolutions sidérales de MARDUK

contenues dans la constante de NINIVE)

PLANETES

MOYEN MOUVEMENT DIURNE SIDERAL

MERCURE

25 781 734 / 1750 = 14 732,419

VENUS

10 093 422 / 1750 = 5 767,6698

TERRE

6 209 377 / 1750 = 3 548,1926

MARS

3 301 407 / 1750 = 1 886,5183

JUPITER

523 475 / 1750 = 299,1286

SATURNE

210 796 / 1750 = 120,4549

URANUS

73 904 / 1750 = 42,2309

NEPTUNE

37 686 / 1750 = 21,5349

PLUTON

25 070 / 1750 = 14,326

MARDUK

1750 / 1750 = 1


Il est intéressant de noter que le moyen mouvement diurne sidéral de la Terre (3548,1926) est rigoureusement égal à la période de révolution sidérale de MARDUK calculée en années sidérales de 365,2564 jours

consta1.jpg

consta2.jpg

consta3.jpg

consta4.jpg

 

C 0 N C L U S I 0 N S


Les calculs, effectués et dûment vérifiés démontrent que ce nombre, trouvé dans les ruines de la bibliothèque du Roi ASSURBANIPAL, à NINIVE, est bien la Grande Constante du système solaire ou Grande Année que les astrologues et astronomes du monde entier recherchent depuis des siècles.

Cela suffit à démontrer que nos plus lointains ancêtres possédaient des connaissances scientifiques absolument inexplicables.

La pensée de PLATON, exaltant les mathématiques comme un rite auguste et mystérieux et affirmant que les jugements mathématiques représentent les vérités éternelles, n'avait pas pris ses racines dans de sombres superstitions, comme on a trop longtemps voulu nous le faire croire.

Dès lors, on comprendra un peu mieux les paroles de SOCRATE, le maître de PLATON, lorsqu'il affirmait: « Les Cieux étoilés que nous apercevons sont établis sur un sol visible, mais ceux ci doivent être appréhendés par la raison et l'intelligence et non par la vue ».

On comprendra aussi pleinement le sens de l'avertissement de PYTHAGORE:

« Tout est arrangé d'après le Nombre »

Notons qu'il a, curieusement, dit le Nombre et non les nombres !

L'histoire des mathématiques, dit-on, est le miroir de la civilisation.

Ne nous estimons donc pas trop supérieurs à nos anciens !



Nos ancêtres ont caché, soit sous le symbole, soit sous le voile de l'allégorie, les clefs de connaissances que nous cherchons si péniblement, parce que la science moderne est aveugle et a, de ce fait, perdu le sens vrai des choses !!

Les résultats obtenus avec la Constante de NINIVE donnent des chiffres dont l'approximation est aussi rigoureuse que celle obtenue aujourd'hui avec nos moyens modernes.

Un aspect, et non le moindre, caractérisait les astronomes sumériens, ils obtenaient leurs résultats en utilisant des calculs d'une extrême simplicité.

Or, en sciences comme dans tous systèmes, cette dernière qualité tend à démontrer une perfection certaine.

Les tablettes cunéiformes "étranges" que les archéologues ne cessent de dégager des sables de Mésopotamie risquent encore de nous réserver bien des surprises et de ramener notre civilisation à sa juste place ! ...

Croire que les connaissances des anciennes civilisations découlaient uniquement de l'observation est encore un mythe de notre science moderne, en cela aussi orgueilleuse qu'aveugle et imbécile.

En astronomie, comment expliquer que les sumériens connaissaient le cycle de précession des équinoxes retrouvé dans des tablettes et dont le déplacement est absolument invisible à l'oeil nu ?

Comment pouvaient-ils connaÎtre également les périodes de révolution et de conjonction des planètes URANUS, NEPTUNE et PLUTON puisque ces planètes sont à la limite de visibilité pour 1'oeil nu dans nos meilleurs instruments ?

NEPTUNE, découverte par le calcul, ne put être confirmée en 1930 par Clyde TOMBAUGH que grâce à un sondage photographique commencé en 1906 et conduit par plusieurs observatoires.

L'existence passée de la planète TIAMAT,située entre MARS et JUPITER, rapportée dans les tablettes de NIPPUR, n'est pas une légende elle non plus. En cela c'est notre science astronomique qui nous l'apprend.

En effet, la suite des demi grands axes forme une progression que l'on peut retrouver à l'aide d'une règle mnèmotique appelée à tort loi de BODE, à la condition de compter pour une planète hypothétique l'ensemble des astéroïdes entre MARS et JUPITER avec un demi grand axe très approché.

En ce qui concerne l'existence de la planète MARDUK rapportée dans les tablettes de NIPPUR, elle semble bien appartenir à la réalité elle aussi.

En effet, certains peuvent penser que si cette planète existait réellement, nos astronomes modernes l'auraient découverte depuis longtemps.

A ceux-là il convient de répondre que l'orbite d'une telle planète aurait un demi grand axe de 232 fois la distance TERRE-SOLEIL, soit six fois plus éloigné du Soleil que PLUTON, qui n'a été découverte qu'en 1930, et encore par hasard, parce qu'elle traversait l'écliptique à ce moment-là

Donc, si MARDUK est en ce moment à son aphèlion, point de son orbite le plus éloigné du SOLEIL, elle est absolument impossible à détecter, même à l'aide de photos successives prises avec les télescopes les plus puissants que nous possédons.

Les satellites envoyés pour parcourir le système solaire, nous réserverons probablement des surprises à ce sujet.

Si cette planète existe, et l’on ne peut en douter, puisqu'elle est indispensable pour arriver à certains calculs que nous venons de voir,

Sa période de révolution sidérale serait de 1 296 000 / 365,25636 jours, soit 3.548,1931 années sidérales terrestres et son cycle de Collision avec une des planètes du système solaire de 17.741 ans lors de son passage au périhélion.


Non seulement cela expliquerait la vénération craintive que les sumériens et babyloniens avaient pour le Dieu MLARDUK, mais aussi le chiffre de 17 000 que nous retrouvons dans la formule qui permet de calculer le demi grand axe de l'orbite des planètes en partant de la constante de NINIVE !.

17 000 ans qui serait peut-être un cycle important pour le système solaire.


Nos ancêtres sumériens et babyloniens avaient en leur possession des connaissances absolument fabuleuses que nous ne faisons que commencer à redécouvrir.

Certaines initiations de sociétés secrètes, se faisant avec une étonnante affinité avec celles de certaines civilisations anciennes, aussi celle de l’Egypte des Pharaons, dont les Prêtres ne voulant pas exposer leurs mystères et leurs connaissances aux sens du vulgaire dissimulèrent leurs systèmes d’éducation et de gouvernement sous des signes et certains symboles hiéroglyphiques dont seuls les Grands-Prêtres en avaient communication.

Actuellement encore, l’enseignement au sein de certaines sociétés secrètes se fait sous le voile de l'allégorie au moyen de symboles et possèdent de nombreuses analogies avec celui des sumériens, certains rituels peuvent aussi être considérés comme sortis des textes de ces tablettes de NINIVE et de, NIPPUR, transmetteurs de Connaissances.

Gardons-nous de traiter tout ceci avec mépris et condescendance.. faire preuve d’humilité dans nos recherches est la règle première…

Jean-Charles Fumoux


[Pour en savoir plus sur la constante de Ninive]

Source:

Voir aussi:

ezida.gif

orbite11.jpg

========= ========= =========
 
 
OVNI007 a été crée le 20 novembre 2005 avec la collaboration pour la rédaction de
 mm, le roi de la terre, de Jérôme Gorriz, et bien sûr des Gens de Tous Nos Groupes.
 
Membres officiels que les renseignements généraux ou agences secrètes ou gens d'autres Mondes peuvent consulter:
Monsieur Jérôme Gorriz
Monsieur Sébastien Tellerain
 
Des membres connaissant personnellement des gens d'autres Mondes préfèrent pour l'instant rester dans l'anonymat, et l'identité de ces membres ne sera donc pas divulguée, tout comme nous ne dévoilerons pas nos sources de nos "informations- scoop" sans l'accord de ces sources . Pas la peine d'essayer. Notre protection, c'est la Paix pour l'Humanité, et vous devenez bien sûr qui aussi.
 
Plusieurs groupes et plusieurs milliers de personnes sont actuellement impliquées directement ou indirectement à Notre Site, et ceux pour la plupart étant dits des "Extraterrestres".
 
ou


Le copyright de certains documents est quelques fois un peu touché, mais LA BONNE NOUVELLE doit se savoir par tous les moyens pacifiques au nom de toute l'Humanité, et surtout au  nom de tous les Etres de l'Univers.
Un mot important: PARTAGEONS !
 
OVNI007: Le Site de tous les Etres.
Le Site de Tous Les Mondes.
La Fin du Secret.
La Fin du Complot.
Saint Thomas c'est fini !
"Extraterrestres" Officialisez-vous !
Les Industriels commercialisez dès maintenant les énergies propres !
Faites comme MINATO, le premier industriel Japonais au Monde à vendre un ventilateur à énergie libre en supermarché !
Pensez aussi à la Machine Z.
 
========= ========= =========

urantia_logo.gif

mondeinconnu_logo.jpg

savoir_etre_.jpg

magicpresence.jpg

unite_divine.jpg

balance2.gif

casslogo.jpg

mercuredegaillontrans.gif

temps_oublies.jpg

disclose_tv.jpg

 
 
 
 
 

Groupe d'Etude & de Recherche Finistérien sur les O.V.N.I.

votepicture.art.gif

vote.gif

close02.gif

===
 

av-617.gif

vite_www.ovni007_com.gif

"Alors que le phénomène ovni bat son plein sur Terre depuis plus d'un demi siècle et que l'exploration spatiale officielle piétine depuis plus de trente ans, cette élite mondiale a réussi à nous maintenir dans la croyance que nous sommes seuls dans le système solaire et avec bien peu de probabilité de pouvoir un jour communiquer avec d'autres intelligences. Or ces "autres intelligences" sont là autour de nous et nous observe vraisemblablement depuis des temps immémoriaux... certaines d'entre-elles se sont déjà manifestées discrètement et attendent patiemment que certains feux verts s'allument dans nos consciences."
 

José Frendelvel


 

p.ashx.gif

 

simple_bonjour.gif

 
Vous voulez voir de nouveaux visages, avoir la plus belle surprise de votre vie, alors soyez sages, et vivez dans la Paix !
 
"Aimer est plus fort que d'être aimé"
Daniel Balavoine (1952-1986)
 

flyingdove.gif

Si tous les "Hommes" évoluent dans ce sens, c'est gagner !
Vous êtes prévenus !

"Il n'y a rien qui soit trop merveilleux pour être vrai"
 
Citation de
Michael Faraday (1791-1867)
 
En 1830, alors qu'il travaillait au laboratoire de Sir Davy, l'Institut Royal, il découvrit l'électrolyse. 

"Aimer est plus fort que d'être aimé" 
 Daniel Balavoine (1952 -1986)

"Extraterrestres" !
Officialisez-vous !
 
"Intraterrestres"
&
"Extraterrestres",
habitants des sous-terrains,
Officialisez-vous !
 
LE TEMPS DU
VRAI CONTACT
EST VENU !
 
AIDONS-NOUS TOUS MUTUELLEMENT !
 
Les Industriels !
Commercialisez dès maintenant les énergies propres !
 
Les Gouvernements de la surface de la Terre !
 Dites tout au monde entier !
 
 
VIVE LA VIE !
 

 

liberte.jpg

caducee_hermes_ovni007.jpg

tmag5a.gif

ligne_arc-en-ciel_rotatif_large.gif

007.jpg

colbar.gif