Souvenirs Conscients

Retour au dossier: Les plus grands scientifiques, les plus grands reporters vous en parlent librement

Retour au dossier: Les enlèvements extraterrestres - Un très lourd secret - Un sujet qui dérange

Souvenirs conscients
Un article de Stalker - traduit par Maya




"Faire une différence entre des événements conscients et semi-conscients semble quelque peu confus..
Cependant, derrière cette confusion, se cache une simple cohésion qu'un de mes amis, concerné par les enlèvements, a décrit avec ces mots: "Lors d'une expérience, on se trouve normalement dans un autre état de conscience qui diffère de l'état de conscience "normal" lorsqu'on est éveillé et bien souvent, on ne se souvient que de bribes de souvenirs."

Une personne concernée n'a, en général, pas conscience de tous les épisodes durant une expérience d'enlèvement. Le degré de conscience durant une telle expérience semble pourtant déterminer l'intensité de ses souvenirs et si ces souvenirs sont accessibles.
Cette situation a entraîné au fil du temps des interprétations diverses du côté des sceptiques, comme du côté des personnes touchées par ce phénomène.

Souvenir complet
Ces bribes de souvenir sont en général des indices vastes perçus par les abductés lors de leurs expériences. Cela occasionne de nombreux problèmes, entre autre : que s'est-il passé exactement ?

J'ai rencontré ces dernières années des personnes qui cataloguaient tout d'abord leurs expériences en tant que rêves et qui, plus tard, à la suite d'incidents évidents, ne pouvaient plus ignorer leur réalité.
Mais j'ai également rencontré des personnes qui n'avaient que de vagues souvenirs, les laissant profondément troublés.

J'ai également lu les commentaires ironiques de sceptiques qui ne croyaient voir derrière les enlèvements que des cauchemars. J'ai aussi lu sur plusieurs forums que les souvenirs d'abduction ne pouvaient être remémorés qu'avec l'application de l'hypnose.

Evénements conscients
On oublie trop souvent que les souvenirs conscients sont fréquents. La personne touchée par ce phénomène n'est pas toujours allongée dans son lit, endormie. Soit elle se réveille, soit elle n'est pas encore allongée ou se trouve même, en pleine journée, à l'extérieur. Elle était pleinement consciente lorsque "ça" s'est passé.
Ces événements, aussi effrayants qu'ils soient, sont très importants puisqu'ils permettent de réaliser la réalité de la situation et d'observer beaucoup de choses.
A travers ces expériences, des points communs et des détails peuvent être constatés tels que le fait que l'environnement de la victime ne remarque rien, ou presque rien. De plus, elles nous en disent d'avantage sur les capacités des créatures alien.

Les récits suivants relatent quelques unes de ces expériences. Nous tenons à remercier les personnes s'étant confiées à notre groupe, anonymement ou pas, de nous avoir autorisé à publier leurs récits sur notre site.

Conversation avec un Gris
M est l'une des premières enlevée avec qui je suis entré en contact sur le net. Nous nous sommes trouvés de suite sympathiques et au fil du temps, une réelle amitié nous a lié. Nous nous sommes rencontrés plusieurs fois.

M est une personne possédant divers intérêts, la faculté de découvrir de nouveaux aspects sans pour auant perdre pieds. Cette faculté la rend à mes yeux , au sein de la scène ufologique, comme un Havre de paix et son avis, ou ses commentaires amusants sur certains sujets, me sont devenus indispensables. Peut-être que son ouverture d'esprit vient du fait qu'elle ait étudié scientifiquement, études de sciences humaines qu'elle vient de terminer.

Concernant ses expériences, M a toujours été prudente et critique. elle n'a jamais cherché à se faire connaître et attirer l'attention. Entre temps, elle a réussi à intégrer ses expériences à sa vie quotidienne et les considère avec curiosité. Une autre particularité est que sa mère vit également ce genre d'événements et en parle ouvertement avec M. Je connais maintenant personnellement ses parents qui font partie des personnes les plus sincères que j'aie rencontré.
Les enlèvements tiennent un rôle minime dans la vie de M puisqu'elle est très occupée professionnellement et qu'elle consacre son temps libre à d'autres activités.

L'expérience suivante dâte de 2004 et se situe durant une période où le sujet des abductions ne la préoccupait pas, elle se trouvait en pleine période d'examens et nos échanges de mails lui permettaient de faire un break et de décompresser.
J'ai repris les passages suivants avec son autorisation:

"J'avais mentionné dans mon dernier MP avoir vécu la semaine dernière une expérience très inhabituelle. Durant de telles expériences, on se trouve normalement dans un état de conscience modifié qui se distingue d'un état de conscience éveillé "normal" du fait qu'on ne se souvienne que de morceaux de souvenirs de l'incident vécu. Mais j'étais bien éveillée, c'est sans doute la raison pour laquelle j'ai eu, au début, une telle frayeur.

Il était environ 4h30 du matin, je me suis levée pour aller boire, puis j'ai ensuite essayé, en vain, de me rendormir. J'étais allongée sur le côté, le visage tourné vers la fenêtre lorsque j'ai remarqué qu'il faisait de plus en plus clair à l'extérieur. Il ne s'agissait pas d'une lumière aveuglante, mais intense, une lumière bleutée.
Je ne me suis pas inquiétée jusqu'à ce qu'une sorte de paralysie s'empare de moi. Je n'étais pas vraiment paralysée physiquement, mais plutôt psychiquement, comme avant, lorsque j'étais enfant et que je n'osais plus bouger durant des heures parce que j'avais peur que quelqu'un soit près de mon lit.

Au bout d'un moment, j'en ai eu assez, de toutes mes forces, j'ai réussi à me libérer de cette torpeur et je me suis tournée sur le dos m'attendant, comme durant mon enfance, à ne rien voir et à être seule.
Cette fois-ci, il en était autrement. A la droite de mon lit se tenaient deux Gris et un autre à ma gauche. J'ai cru sur le moment avoir une crise cardiaque et ma première pensée a été :"Merde!!!". Vraiment étrange ce qui nous passe par la tête dans ces moments là! L'adrénaline qui nous passe au travers du corps n'est pas une si mauvaise chose. Lisette Larkins décrit cette réaction come "Flight and flight". Heureusement, j'ai vite repris le contrôle sans paniquer, après tout, je vivais la situation que j'ai toujours voulu vivre, justement celle d'être bien éveillée durant leur présence.

L'étrangeté de cette situation est que justement il ne s'est rien passé. Ces rencontres précédent normalement un message, un enlèvement, un aspect spirituel ou autres. Mais pas cette fois-ci.
J'étais allongée et nous nous sommes dévisagés. puis l'un d'entre eux m'a tenu le bras et j'ai pensé "Mais que va-t-il se passer?"
Ce qui s'est passé? Je ne sais plus. Je me souviens que par la suite il n'y avait plus qu'un seul Gris et que nous étions assis sur mon lit.
Nous avons plus ou moins discuté en pensées et, à chaque instant, je réalisais la surréalité de cette expérience : tu es assise dans ton lit en compagnie d'un Gris, et vous discutez! Puis j'ai du m'endormir.
Lorsque je me suis réveillée, j'étais encore assise dans mon lit, le Gris avait disparu."


Discussion
L'expérience de M est très intéressante, sous plusieurs aspects. Je l'ai justement choisie car elle nous montre la phase entre l'état d'éveil et l'état de conscience modifié, ainsi que l'apparition soudaine des créatures. De plus, cette rencontre n'a pas été vécue négativement par M.

Nous avons souvent, par la suite, discuté de cette expérience. lorsque M s'est levée vers 4h30 pour aller boire, elle n'a rien vu ou ressentit d'inhabituel. C'est seulement quelques minutes après s'être recouchée qu'elle s'est rendue compte que quelque chose d'étrange se déroulait en remarquant cette clarté bleutée, ainsi qu'une sorte d'emprise psychique.

Cette lumière bleue est fréquement rapportée dans les récits d'abductés. Elle est principalement observée avant ou pendant la visite des créatures, elle semble venir de l'extérieur, éclaire la pièce ou une partie de l'appartement. Cette lumière peut avoir différents aspects et intensité : les couleurs bleu clair, rouge-orangé ou blanc dominent généralement. Deux théories sont avancées concernant l'origine de cette clarté. Ces deux théories sont en rapport avec le vaisseau des créatures:



    1) Cette lumière pourrait être une luminosité générale du vaisseau, éclairant les alentours.

    2) Cette lumière pourrait être une sorte de rayon tracteur servant à transporter les abductés, ainsi que les aliens, ce qui a déjà été observé.


Cette luminosité bleue est souvent associée à l'éventualité du rayon tracteur. Nous avons souvent spéculé sur le fait que cette couleur pourrait être utilisée afin de marquer un champ d'invisibilité puisque ce rayon bleu semble très souvent concentré sur un endroit précis.
Le fait que personne ne soit témoin d'un tel rayonnement lumineux reste une énigme.C'est pourquoi nous supposons que l'endroit principal où se trouve la victime pourrait être manipulé. Les autres récits clarifieront en détail nos suppositions.


M. décrit ce sentiment d'emprise interne et le compare à la situation vécue durant son enfance lorsqu'elle croyait que quelqu'un se tenait près de son lit. Cette scène m'a de suite paru familière puisque je connais bien cette situation (et je crois que beaucoup ont vécu ce genre de situation durant leur enfance).
Je me souviens que, certaines nuits, j'entendais des bruits et je ne sais pour quelle raison, je croyais que quelqu'un était dans ma chambre. Lorsque j'osais enfin me retourner, il n'y avait personne.

On peut spéculer sur le fait de savoir si M a peut être interprété cette impression d'accompagnement en tant qu'influence mentale des créatures Alien, telle qu'elle est appliquée au début d'un enlèvement.
Il ne s'agit en fait de rien d'autre qu'une modification de l'état de conscience masquant les perceptions et provoquant l'incapacité de réagir.
C'est pourquoi nous percevons très rarement le début d'un enlèvement et que l'on perd rapidement conscience. Cependant, ce genre d'événement est maintes fois remarqué et nous livre un indice solide qu'on retrouve dans les récits d'enlevés. Cette procédure utilisée par les aliens a probablement plusieurs objectifs. L'un de ces objectifs est leur propre sécurité; un humain physiquement hors contrôle pourrait s'avérer être très désagréable (à plus forte raison, il ne déciderait probablement pas de les suivre volontairement).
En outre, la capacité de se souvenir des enlevés est fortement entravée. Malgré tout, certaines rencontres, pour un laps de temps plus ou moins long, se déroulent alors que le témoin est encore conscient et bien éveillé.
Ces événements semblent être basés sur une erreur ou une difficulté à tenir immédiatement l'enlevé sous contrôle. Il serait possible qu'il soit plus facile d'influencer une personne endormie (c'est pourquoi la grande majorité des expériences d'enlèvements se déroulent la nuit). Cependant, il ne semble pas important pour ces créatures que la personne concernée remarque leur arrivée ou pas.


Le cas de M pourrait représenter un tel exemple. J'ai suivi en partie son développement personnel et j'ai pu constaté qu' elle a remplacé ses craintes par la curiosité et l'ouverture d'esprit. J'ai remarqué le désir de vivre consciemment une visite alien chez quelques personnes concernées.
Les motifs sont de nature tout à fait différente. Pour M et moi, il s'agissait tout simplement de curiosité, toutefois il faut pouvoir supporter la crainte qu'une telle expérience engendre. Cette peur se déclenche automatiquement et semble être un fort dispostif de protection chez les humains. Même si on est préparé à un tel événement, la peur surgit toujours. Nous avons essayé de contrôler cette peur et eu ainsi quelques résultats satisfaisants. C'est pourquoi M a eu une frayeur en découvrant les créatures près d'elle, mais n'a pas cédé à la panique.

Nous nous sommes entretenus ensuite sur le fait de savoir si les créatures alien ont compris ses efforts et sont venus à sa rencontre. J'ai remarqué de telles réaction de la part des créatures, rapportées par plusieurs enlevés, (j'ai moi-même vécu une telle situation), toutefois seulement dans un cadre qu'eux-mêmes fixent - et souvent il ne s'est rien passé.

Même si M. s'est efforcée de rester calme durant la rencontre elle a été malgré tout, après quelques instants, mise sous contrôle, après qu'elle ait été touchée au bras. Elle a eu un blackout et ensuite s'est retrouvée consciente, mais de façon restrictive.
Elle se souvient parfaitement de sa discussion avec le Gris mais ne se rappelle plus du contenu précis.

Cette situation n'a, en réalité, rien d'inhabituel, bien qu'on remarque très rarement le commencement d'un enlèvement. Il arrive souvent, durant son déroulement, que les enlevés se souviennent de séquences où les créatures leur ont parlé. Les enlevés se trouvent généralement dans un état de conscience modifié et ne se souviennent plus de grand chose par la suite. Cela peut être frustrant . Cependant, cettte discussion doit rester "stockée" au plus profond d'eux mais ils ne parviennent plus à s'en souvenir consciemment. Nous ne savons pas si la visite des créatures s'est restreinte à une visite dans la chambre de M où si elles l'ont emmenée cette nuit là.

La séquence de la conversation a pris fin avec un nouveau blackout, M s'est retrouvée assise dans son lit, exactement dans la position qu'elle avait prise lors de son entretien avec le Gris. Il pourrait s'agir là de la fin de l'expérience.

J'ai rendu visite à M dans son logement de l'époque afin de voir le "lieu du crime". Il n'y a rien de spectaculaire en fait, puisque les logements des enlevés ressemblent aux logements d'autres personnes. Mais j'étais intéressé par la structure de l'appartement et l'environnement extérieur.

Dans le cas de M, il s'agissait d'un ensemble résidentiel (M vivait à mi-hauteur du bâtiment) dans le secteur périphérique de la ville avec cependant une cour intérieure et de jolis espaces verts entourant les habitations. Malgré un nombre important de témoins potentiels, cet appartement a été maintes fois "visité". Il ne s'agit pas là d'une exception, mais d'un phénomène auquel je me heurte toujours et encore. Les endroits peuplés et étroits ne semblent pas représenter un obstacle au déroulement des enlèvements. Nous ne pouvons que spéculer, selon les récits des victimes, sur le fait que personne ne remarque le déroulement d'une telle expérience .

L'expérience de M reste en tout cas une des plus impressionnantes. Peu après, elle m'écrivait :
"Oui, c'était une expérience poignante. Mais j'ai vraiment apprécié d'être éveillée, pour changer. Sur le coup, on reçoit un choc, tout d'abord de se rendre compte qu'il y a vraiment quelqu'un près de votre lit puis lorsqu'on voit QUI se tient près de vous. Mais je suis heureuse d'avoir réussit à me contrôler.

Je ne me souviens plus du contenu de la discussion, c'est vrai, mais au même niveau que des souvenirs flous d'une conversation avec ma mère ou sur le tchat. Donc, cette fois-ci, il ne s'agissait pas d'un souvenir brouillé, comme dans un rêve. Comme je le disais, cet échange ne concernait rien d'important, seulement des choses quotidiennes concernant ma vie, ce qui est vraiment inhabituel lors d'une telle rencontre. Je peux me rappeler avoir rit lorsqu'IL a "dit" quelque chose. Mais durant cette scène, je ne pouvais que penser à quel point tout cela était fou, surtout aussi parce que cela me paraissait normal. S'il n'avait pas ressemblé à un Gris, si je ne l'avais pas ressentit comme un Gris, on aurait pu penser qu'il s'agissait d'un humain."

Témoin de l'enlèvement
R est l'une des premières enlevées qui nous a contacté, nous avons depuis gardé le contact, malgré qu'elle soit très occupée personnellement et professionnellement. Bien que nous ne vivions pas loin l'un de l'autre, nous n'avons encore jamais réussi à nous rencontrer. R a vécu une expérience impressionnante et je me réjouis de pouvoir la rapporter ici. La particularité de cette expérience est ce qui manque à la grande majorité des enlevés et aux personnes visitées : un témoin ayant pris conscience d'une partie des événements. Je reviendrais plus tard sur le cas des témoins. Mais laissons R nous rapporter son expérience qui s'est déroulée en été 1997:

"Tout a commencé en août 1996 alors que j'ai fait une observation d'OVNI rapprochée, si proche que j'ai été malade durant 3 jours. Puis un an plus tard, je suis allée avec mon mari à Sri Lanka et je me suis procurée le livre de Budd Hopkins "Missing time". Et c'est justement durant ces vacances, je n'avais lu que quelques pages de ce livre, que j'ai vécu mon premier enlèvement consciemment.
Une nuit, deux créatures se tenaient près de mon lit, l'une à ma droite, l'autre près de mon mari endormi. J'ai remarqué un changement dans la chambre et je me suis éveillée. Une peur intense est montée en moi, je ne savais pas ce qui se passait, j'étais tétanisée par la peur qui m'empêchait de bouger. J'ai seulement ouvert les yeux. J'étais allongée, tournée vers mon mari et j'ai ressentit que quelqu'un, ou plutôt quelque chose, se tenait près de lui, quelque chose que je ne pouvais reconnaître. Puis j'ai vu que c'était une créature à capuche et je savais qu'une autre de ces créatures se tenait derrière moi. J'osais à peine respirer, je connaissais déjà cette situation mais je ne savais qu'au plus profond de moi ce qui se déroulait.
Elles m'ont tirée vers l'arrière du lit. Au ralentit, on m'a tirée du lit, j'avais les mains tendues vers le haut et me retournais lentement sur le ventre vers le bas du lit. Tout était étrange dans la chambre, même mes cris étaient silencieux, bien que j'ai appelé deux ou trois fois "Chéri!" de toutes mes forces, j'étais paniquée et j'espérais qu'il pourrait m'aider. Mais aucun son ne sortait de ma gorge, seule ma gorge brûlait de crier si fort.. Mon mari s'est quand même réveillé, a levé la tête et a regardé dans ma direction, la créature qui se tenait près de lui leva le bras sur la tête de mon mari et lui ordonna sans doute avec ce geste de se rendormir, ce que mon mari a fait immédiatement., il a reposé sa tête et s'est rendormi. A ce moment, j'ai compris que j'étais seule et perdue, j'ai remarqué seulement être attirée vers le haut et je ressentais cela comme une chute, mais vers le haut, puis j'ai eu un blackout. L'instant d'après, je me retrouvais assise dans mon lit, dans cette chambre d'hotel, près de mon mari, toujours endormi. J'étais éveillée, comme si on venait de me déposer ici. J'ai réveillé de suite mon époux et je lui ai raconté mon expérience, il était aussi secoué que moi puisqu'il avait vécu un court instant de cette expérience, bien éveillé. J'avais alors un témoin de mon enlèvement. C'était très important pour moi car je doutais de ma raison. De plus on ne peut pas vivre le même rêve à deux, cette scène était bien réelle."


Discussion
Une des premières chose m'ayant interpellé est l'achat du livre et son expérience peu de temps après. Certains pourraient penser que les événements décrits dans ce livre l'auraient stimulée et que cette expérience ne s'est déroulée que dans sa tête. Ce scénario est cependant peu probable puisque son mari a été témoin involontaire des événements. Selon R, son mari avait toujours montré un certain scepticisme vis à vis des phénomènes paranormaux. J'exclus donc une influence réciproque qui aurait pu mener à la construction d'un tel scénario.
Cet événement a été très impressionnant pour ces deux personnes et le mari de R a remis en question son scepticisme quant à certains événements. Il n'est pas devenu par la suite un "believer" mais avait plutôt tendance à repousser ce genre d'événement gênant, de les mettre de côté. Un certain temps s'est déroulé avant qu'il ne commence à s'ouvrir à ce sujet. Ce comportement sceptique et cette façon de vouloir expliquer tout par des interprétations communes est observé plus fréquement chez les hommes que chez les femmes. On peut spéculer si des raisons culturelles et sociologiques jouent un rôle dans ce comportement ou s'il se trouve simplement fondé dans la nature des sexes eux-mêmes. En tout cas, R a pu encore entendre son mari affirmer que les extraterrestres n'existent pas malgré qu'il ait lui même vécu, entretemps, sa propre petite rencontre.
Cependant, R.ne pouvait douter de son expérience puisqu'elle l'a vécue consciemment et qu'un témoin était à ses côtés, cet événement a été un tournant dans sa vie.
Elle avait déjà eu des soupçons dans le passé. Une de ses expériences des plus impressionnante a été une observation d'OVNI rapprochée suivie de problèmes de santé : maux de tête, nausées, vomissements et étourdissements. Elle suppose que la proximité de l'objet aurait pu l'irradier et mener à ces séquelles physiques.
Son observation sera peut être bientôt publiée sur notre site.

Le scénario d'enlèvement lui-même est somme toute classique. Beaucoup d'enlevés se réveillent au début de l'expérience ou vivent consciemment quelques scènes de celui-ci, alors qu'elles sont sous le contrôle des créatures alien. Souvent, cette prise de conscience se fait lorsque la personne remarque un changement d'atmosphère qu'elle registre physiquement et que cela la tire du sommeil, bien souvent, les créatures alien sont déjà présentes. La raison pour laquelle les sensations des personnes se modifient lors de l'arrivée des créatures reste énigmatique, les abductés rapportent fréquement que l'air semble électrisé et que l'atmosphère dans la pièce est extrêmement tendue. Ces sensations sont souvent accompagnées par un fort sentiment de peur. Selon mon expérience personnelle, ces sensations étaient toujours en rapport avec leur présence. En même temps, une peur intense se faisait ressentir, je me sentais comme nu et livré, et je savais ce qui allait bientôt se passer.
R décrit des sensations semblables dans son récit. Il n'est pas certain que cette paralysie durant son enlèvement ait été déclenchée seulement par sa peur, elle aurait pu être également déclenchée par les créatures aliens, comme il est souvent rapporté dans les récits d'abductés. Même crier semble impossible à ce moment là. Les yeux, durant une telle paralysie, peuvent fréquement s'ouvrir, mais dans la plupart des cas, ces scènes vécues consciemment ne durent qu'un bref instant et les événements suivants ne sont plus remémorés, ou seulement quelques fragments de ceux-ci.
R a vécu consciemment l'épisode où les créatures l'ont tirée du lit et l'ont attirée vers le haut, et c'est à ce moment là qu'elle a perdu conscience. On peut spéculer sur cette "montée" : s'agissait-il peut-être de la montée vers le vaisseau ou, tout du moins, le départ de la chambre?

Ce qui est inhabituel dans ce cas, est que son mari s'est réveillé durant l'expérience. Je connais peu de récits rapportant ce genre de faits, la plupart du temps, les témoins physiquement proches de la victime ne s'aperçoivent de rien, ou très peu. Des abductés ont rapporté que d'autres personnes dans leur logement avaient été touchées par quelque chose durant la nuit (et justement, durant ces nuits, ces abductés avaient eu de la "visite"). Un enlevé m'a raconté qu'une autre personne, dormant dans son appartement s'était battue dans l'obscurité contre quelque chose aprés s'être réveillée soudainement. Cette nuit là, cet enlevé avait reçu également la visite de créatures.
En général, les personnes physiquement proches de l'abducté se trouvent dans un état de sommeil profond, même si on les secoue, lorsque l'abducté a encore la possibilité de bouger, elles ne se réveillent pas.
Apparement, cette force maitrisant les victimes contrôle également leur environnement et les personnes se trouvant près d'elles. Un indice important nous montre de quelle façon le mari de R tombe à nouveau rapidement dans le sommeil. Apparement, cela serait une capacité des aliens de modifier l'état de conscience des victimes et de leurs proches, sans l'aide d'une quelconque technologie.

Il est intéressant de constater que les animaux domestiques ne font pas exception à ce contrôle. Les chiens semblent être comme déconnectés durant les enlèvements, les chats sont plus fréquement laissés éveillés. Cela entraîne que ces chats peuvent devenir témoins d'un enlèvement , réagissent face aux événements et donnent ainsi aux personnes concernées la certitude que ce qu'elles vivent est bien réel.
Nous ne savons pas encore si de telles manipulations atteignent d'autres témoins potentiels, vivant non loin des abductés, le fait est que leurs expériences passent inaperçues d'autrui. C'est pourquoi ces observations localisées sont importantes et nous font constater, avec effroi, que ces manipulations fonctionnent merveilleusement bien.
L'éveil du mari de R pourrait être évalué comme une petite erreur. Pour R, cet événement a été cependant une expérience importante dont la réalité a été confirmée par quelq'un d'autre.

La créature kobold
Pour certains lecteurs des ouvrages de Johannes Fiebag, Saskia d'Essen n'est pas inconnue. Il a relaté son cas, ainsi que celui d'autres personnes concernées ayant eu des rencontres rapprochées dans les années 90.
Johannes Fiebag a proposé un projet d'échange au cours de ses travaux et a ainsi posé la première pierre pour la création d'une petite revue qui était composée des témoignages de personnes concernées et qui n'a été publiée que parmis la communauté des abductés.
Après un certain temps, Saskia a pris en charge cette revue et est entrée en contact avec un bon nombre de personnes concernées par les enlèvements.
Après le décès de Johannes Fiebag, la scène des enlèvements allemande est devenue très calme et, comme nous l'avons appris un peu plus tard, il semblait que l'ancienne génération d'enquêteurs ait cessé toute activité -selon eux, il n'y avait presque plus d'enlèvements. Certains ont été très étonnés après tout ce temps, d'apprendre que, dans les pays de langue allemande, les enlèvements avaient toujours lieu. C'était devenu tellement calme que la génération Fiebag aurait presque perdu ce sujet de vue. Je n'avais jamais entendu parler d'un tel développement et je me demande si quelque chose de particulier, en rapport avec les enlèvements, se cache derrière tout cela.

J'ai contacté Saskia afin d'en apprendre un peu plus sur elle et sur la communauté des abductés de l'époque. C'est ainsi que j'ai fait la connaissance d'une femme sympathique et sincère qui, malgré ses nombreuses expériences, a les pieds bien sur terre. Le thème des enlèvements joue cependant un rôle secondaire dans sa vie actuellement, puisqu'elle a d'autres priorités. Saskia m'a autorisé à publier le récit de l'une de ses expériences s'étant déroulée au début des années 90:

"Mon fils s'était une fois de plus allongé confortablement près de mon lit et dormait lorsque j'ai éteint la lumière. J'étais allongée sur le côté gauche et je regardais par la fenêtre lorsque j'ai soudain ressentit que quelque chose se déplaçait sous ma couverture et montait lentenment jusqu'à ma hanche droite. Ma main droite était sur ma hanche droite, j'attendais ce qui allait se passer. Lorsque cette "chose" s'est trouvée tout près de ma main droite, je l'ai saisie. Jusque là, j'avais pensé qu'il s'agissait de la petite main de mon fils mais ce que je tenais là était totalement différent. Il s'agissait d'une main très fine avec trois ou quatre longs doigts que je serrais tellement fort qu'ils se superposaient. J'ai pu tenir cette main un instant puis elle a été retirée soudainement. Je me suis retournée instantanément, j'ai vu une petite silhouette qui aurait presque trébuché sur le lit ou dormait mon fils, a retrouvé l'équilibre et qui s'est, à ma grande stupéfaction, cachée à côté ou derrière mon armoire. Je n'ai pu discerner aucun détail, seulement une ombre ou une silhouette. Sa taille était de 90 à 100 cm environ."


Discussion
Cet expérience est un bon exemple au sujet de l'apparition et disparition soudaine des créatures aliens.
Au fil du temps, j'ai été confronté à bon nombre de rencontres aberrantes qui rendaient justement certaines situations absurdes puisqu'elles ne laissaient rien voir d'un scénario typique d'enlèvement. Il est plus simple pour nous, humains, de classer certains thèmes par catégories afin de garder juste un peu notre orientation au sujet des visites nocturnes. Ce genre de visites semble avoir été ignoré dans la littérature sur les Bedroom-visitors. Par le terme "bedroom visitor" j'entends la visite d'une créature étrangère au domicile de la victime. Le mot "Bedroom", c'est à dire "chambre à coucher" indique simplement que ce genre de rencontre se fait durant la nuit, alors que la personne est dans son lit. Mais ce terme ne doit pas induire en erreur, ces visites sont observées partout dans le domicile des victimes et à différentes périodes de la journée ou de la nuit.

Un problème se pose cependant : une telle visite peut conduire à un enlèvement, comme il ne peut rien se passer par la suite. Conformément à un scénario type d'enlèvement, un Gris est toujours un bedroom visitor quand il s'infiltre dans le logement d'une victime. Mais un Gris peut très bien apparaître dans l'environnement de la victime sans qu'il y ait d'enlèvement par la suite, il peut y avoir, par exemple, un court examen de la personne dans son lit, puis il disparaît de nouveau.
Une personne concernée peut difficilement évaluer s'il y a eu enlèvement ou pas à la suite d'une telle visite puisque sa mémoire se trouve manipulée. Il s'agit là du problème principal qui ne sera sans doute jamais résolu.

L'expression Bedroom visitor implique que d'autres créatures que les Gris apparaissent aux victimes, d'autres créatures qui n'ont, en partie, aucun rapport avec les enlèvements. Ces visites sont réelles et me font supposer que nous avons à faire à plusieurs races de créatures se comportant différement, qui possèderaient les mêmes capacités mais n'auraient pas les mêmes origines.

Cela semble être le cas au sujet de l'expérience de Saskia, elle a vécu principalement des rencontres avec des Gris, mais avec d'autres créatures également..
L'apparition soudaine des créatures revient sans cesse dans les témoignages. Saskia ne dormait pas et a nettement perçu le mouvement sous sa couverture, provoqué par la créature près de son lit. Elle n'a pas remarqué son arrivée(changement de luminosité par exemple). Il est important de mentionner que les créatures alien s'introduisent toujours de façon inhabituelle dans les appartements. Elles n'utilisent ni les portes, ni les fenêtres, mais apparaissent d'un coup et silencieusement dans la pièce.
Je n'ai connaissance que de deux cas allemands ou une porte fermée a été ouverte (apparement sans aucun problème) par une créature alien. Leur disparition s'effectue, lorsque celle-ci est observée par le témoin, de la même façon que leur arrivée.

Les créatures quittent principalement l'endroit dans lequel les événements ont eu lieu et disparaîssent du champ visuel du témoin et de cette manière, du logement. Parfois, elles passent à travers les portes, dans d'autres, elles traversent les murs ou deviennent translucides et disparaissent ainsi.
L'expérience de Saskia n'est pas une exception. Après qu'elle ait tenu la main de la créature pour un court instant, celle-ci s'est enfuie en direction du mur opposé, a presque trébuché sur le fils du témoin se trouvant au sol, et semblait plus sautiller que courrir. Cette créature a semblé disparaître derrière l'armoire. Ce qui est curieux c'est que, entre le mur et l'armoire, il n'y a tout au plus que 5 cm et qu'en réalité, cette créature n'aurait jamais pu s'y faufiler. Ces expériences de Bedroom-Visitors sont toutefois truffées de ces événements inhabituels.
 

Un dessin de la créature créé par Saskia


Il est remarquable que Saskia n'ait pas été paralysée physiquement ou n'ait pas été soumise à un contrôle mental, comme nous sommes le connaissons durant ce genre d'expériences (l'influence mentale sur les témoins est une caractéristique particulièrement typique qui revient sans cesse ). Cela n'est toutefois pas une contradiction, puisque durant ces visites particulières qui ne sont pas forcément liées aux enlèvements, les prises de contrôle sur les témoins sont exceptionnelles.
Ici, le témoin n'a absolument pas été sous influence mentale et était bien éveillé. Cette situation est troublante puisque la créature s'est exposée au risque d'être découverte. S'agissait-il d'une créature primitive ou a-t-elle pensé que Saskia était déjà endormie? Nous retrouvons dans ces cas de bedroom visitors quelques parallèles aux mythes et aux traditions des temps anciens.

Saskia rapporte avoir eu une autre rencontre avec une créature ressemblant à un kobold alors qu'elle se réveillait un matin de 1995. Il est fort possible qu'il s'agisse de la même créature que Saskia croit déjà avoir perçu à quatre reprises dans sa vie:

"Je me suis réveillée, il faisait déjà jour mais je suis restée allongée, les yeux fermés, encore un moment et j'ai profité de la tranquilité. Puis j'ai ouvert les yeux, et j'ai dirigé mon regard vers le bout du lit. Bizarrement, je n'ai pas eu peur, lorsque j'ai vu la tête et le cou d'une biche. J'ai juste pensé :"Une biche dans la chambre! Quelle absurdité!" J'ai eu une frayeur ensuite justement en constatant l'absurdité de la situation :"Ce n'est pas possible, cela ne peut pas être une biche, ça doit être autre chose!" ai-je pensé.
Cette prétendue biche a soudain ouvert les yeux comme si je l'avais effrayée et s'est volatilisée instentanément. Il m'a parut évident, dès le départ, qu'il ne pouvait pas s'agir d'une biche dans ma chambre, et après qu'elle ait disparu, je me suis rendue compte que cette "chose" n'avait qu'une resemblance vague avec une biche. Elle avait des yeux ronds et noirs et une tête plutôt ronde, pas une tête allongée comme celle d'une biche. Mais je me suis rendue compte de tout cela lorsqu'elle a disparu. Je n'avais pas peur, je n'étais pas particulièrement stupéfaite non plus, j'avais plutôt l'impression qu'une créature enfantine a certainement pensé que je dormais encore et en avait profité pour m'observer à son aise. Je crois que cette chose a eu plus peur que moi."





Nous connaissons ce genre de "transformation" de l'apparence des créatures, telle qu'elle est décrite ici, de quelques autres témoignages. Nous pensons plutôt qu'il ne s'agit pas d'une capacité physique de la part des créatures, mais d'une forme d'influence mentale, afin de créer une image trompeuse et de "camoufler" différentes choses. Il y a en principe deux types de camouflage : des choses qui existent vraiment sont ainsi voilées, et/ou des images supplémentaires sont produites afin de dissimuler ou clarifier quelque chose. On trouve aussi cet élément lors des conversations télépathiques avec des Gris par exemple. Cette capacité n'est pas seulement utilisée afin de tromper, mais semble également avoir d'autres fonctions."

Source : http://www.abduction.de/
 


Traduction de Maya,
la fondatrice du site Alien Encounters
,du Forum NousNeSommesPasSeuls
et du Forum UFO-INVESTIGATION
Une personne très investie dans l'ufologie et les abductions sur Internet.




Sources:
http://ufo-investigations.nice-forums.com/aliens-et-abductions-f5/souvenirs-conscients-t70.htm
http://www.abduction.de

Voir aussi:
http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/
http://ufo-investigations.nice-forums.com/aliens-et-abductions-f5/
http://nousnesommespasseuls.xooit.com/index.php